Martin Mondou exige plus de constance

Martin Mondou... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Martin Mondou

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Ses Cataractes ont beau trôner au sommet de leur division avec 15 victoires en 
18 sorties, ça va en prendre plus pour impressionner Martin Mondou.

Le directeur-gérant a rappelé l'attaquant Xavier Boucher et le défenseur Jonathan Filion cette semaine. Pourtant, sa bande est en santé. L'explication? Mondou ne contourne pas la question, bien au contraire. L'inconstance du groupe commence à tomber sur son gros nerf.

«Nous sommes un peu déçus de la constance de nos performances. Nos joueurs se pensent peut-être un peu trop bons en ce moment. Ça nous prend 60 minutes de travail par match, et ce n'est pas ce que nous obtenons en ce moment. Alors on regarde nos options», fait valoir le directeur-gérant, en braquant les projecteurs sur les vétérans.

«Il y a des gars qui doivent guider les plus jeunes quand la tempête se lève. Ils ne le font pas assez à notre goût depuis le début de la saison. Il y a des vétérans qui ne semblent pas comprendre qu'ils doivent se battre pour un poste. Ce qui se passe à l'interne cette semaine pourrait les réveiller. Du moins, c'est notre souhait.»

Surtout que l'état-major des Cataractes croit que Boucher et Filion peuvent tenir leur bout dans le junior majeur. «Boucher a quitté le camp après 48 heures parce qu'il voulait garder son éligibilité pour les collèges américains. Filion ne s'est pas présenté. Or les deux ont maintenant une ouverture à jouer chez nous. C'est important de bien les évaluer. Et c'est ce que les prochains matchs vont nous permettre de faire.»

Le même raisonnement s'applique avec le vétéran de 20 ans Alexandre Coulombe, qui a rejoint ses coéquipiers à l'entraînement mardi. Le gros défenseur était coincé à l'infirmerie depuis le début du camp d'entraînement et il a maintenant le feu vert pour reprendre le collier.

«Il a du travail devant lui pour reprendre la forme de match au cours des deux prochaines semaines. C'est notre travail de le remettre sur le bon chemin. Quand ce sera fait, on aura une option de plus», souligne Mondou, en avouant aussi avoir amorcé son magasinage à l'externe, question de préparer la prochaine période de transactions.

«Il y a des discussions. On ne rentrera pas cinq morceaux aux Fêtes, mais il est plus que probable que nous allons nous améliorer à une ou deux positions. Nous sommes en mode évaluation, question de bien cibler nos besoins.»

La sortie du directeur-gérant survient alors que les Cataractes s'engagent dans une rude séquence de quatre matchs en six jours. Elle s'amorce ce soir alors que le Titan d'Acadie-Bathurst s'arrête au Centre Gervais Auto. Le Titan a meilleure mine depuis deux semaines, la troupe de Mario Pouliot n'ayant pas perdu en temps réglementaire au cours de ses quatre dernières sorties avant le match de mardi soir à Blainville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer