Prudence dans le camp des Voltigeurs!

La troupe de Martin Raymond flirte avec les... (Émilie O'Connor)

Agrandir

La troupe de Martin Raymond flirte avec les meilleures équipes du plateau, alors que tous les analystes leur prévoyaient une place dans le dernier tiers de la ligue pour une deuxième saison d'affilée.

Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Voltigeurs de Drummondville réprésentent actuellement la plus belle surprise de cette jeune campagne 2015-16. La troupe de Martin Raymond flirte avec les meilleures équipes du plateau, alors que tous les analystes leur prévoyaient une place dans le dernier tiers de la ligue pour une deuxième saison d'affilée.

«Les prévisions de classement, on ne touche jamais à ça. C'est une distraction pour rien. Ceci dit, la saison est très jeune, il faut éviter de s'emballer. Notre objectif reste de jouer pour ,500 et de gagner une ronde des séries. Nos objectifs tiennent compte du fait qu'on joue à l'intérieur de la division la plus compétitive», raconte Dominic Ricard.

Le directeur-gérant des Rouges balaie donc du revers de la main toute comparaison avec l'édition championne de 2008-09, qui s'était élevée contre toute attente au rang de super puissance après une campagne dans la queue du classement. À l'époque c'est un vétéran de 20 ans (Marco Cousineau) qui avait mené l'équipe à la Terre Promise. Le club était dirigé par un très bon ami (Guy Boucher) du pilote actuel. Et comme Anthony DeLuca, un vétéran de 20 ans (PJ Corsi) avait préféré les rangs pros à une dernière saison junior, ce qui avait pavé la voie à la transaction amenant un certain Yannick Riendeau à Drummondville. Malgré ces références, Ricard reste de glace.

«Il y a peut-être certains points qui se ressemblent, mais nous n'avons pas de Dmitry Kulikov cette année! Et nous n'avons pas été chercher un Yannick Riendeau! Ce que j'aime par contre, et ça ressemble aussi à 2008-09, nous avons développé une belle profondeur, on a eu des choix déchirants à faire au camp. Tous nos joueurs sont de calibre LHJMQ cette année. Mais pour le reste, on garde les pieds bien sur terre. Le plus dur est devant nous.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer