Les Cataractes terminent sur une fausse note

Les équipiers de Martin Bernard ont été dominés... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Les équipiers de Martin Bernard ont été dominés dans toutes les phases du jeu et ils ont quitté l'aréna après un revers sans appel 4-1.

Photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les Cataractes ont terminé leur calendrier régulier sur une fausse note samedi après-midi. Face à des Olympiques nettement plus dédiés, les équipiers de Martin Bernard ont été dominés dans toutes les phases du jeu et ils ont quitté l'aréna après un revers sans appel 4-1.

Les Shawiniganais ont ainsi loupé la porte donnant accès au quatrième rang du classement général. Porte qui s'est ouverte avec la défaite des Remparts contre l'Océanic de Rimouski. Les Cataractes avaient alors besoin d'un gain pour devancer le club hôte de la Coupe Memorial mais ce scénario n'est jamais passé près de se matérialiser, les Gatinois dominant les échanges dès la mise en jeu initiale.

Imaginez, les Cataractes avaient été limités à trois lancers au but après 35 minutes d'action, même s'ils avaient bénéficié de trois jeux de puissance! Les Olympiques menaient 3-0 à ce moment-là, lorsque Dennis Yan a redonné espoir aux 2900 amateurs réunis au Centre Gervais Auto en réduisant l'écart à deux buts. Les réjouissances ont toutefois été bien courtes, Marc Beckstead inscrivant le quatrième but des siens avant le deuxième entracte, une scène qui a cimentée la cinquième place des locaux au classement.

En troisième, les Olympiques ont été moins incisifs, cherchant surtout à protéger leur avance. Leur gardien François Brassard n'a pour sa part été menacé que par Alexis d'Aoust, qui a frappé le poteau de plein fouet après un bel effort individuel.

«On avait la tête aux séries. On savait que la saison se terminait aujourd'hui, mais notre focus était sur ce qui s'en vient», plaidait le vétéran de 20 ans Christophe Lalonde, pas peu fier de voir son équipe terminer au cinquième rang. «Je suis arrivé au milieu de la saison, j'ai été accueilli d'une façon incroyable par tout le monde. Cette chimie nous a permis de réaliser de très belles choses au cours des dernières semaines. Et elle va rendre les prochaines semaines excitantes.»

Martin Bernard ne voulait pas trop s'attarder lui non plus à cette performance. «C'était visible qu'on a tous hâte aux séries. Un match comme celui-là, on n'avait pas encore eu la chance d'en vivre un dans notre cheminement. C'est de l'expérience qu'on met en banque, et qui va nous servir dans le futur», promettait le pilote des Cataractes, qui avait choisi d'offrir une journée de congé aux vétérans Anthony Beauvillier, Dylan Labbé et Giovanni Fiore même si ce match avait quand même une grande importance. Bernard a indiqué que ces trois joueurs seront en uniforme vendredi prochain pour le premier match des séries.

Dans l'autre vestiaire, Benoît Groulx était évidemment satisfait de ses hommes. «Nous sommes venus pour jouer. Les Cataractes ont choisi de reposer quelques joueurs, de notre côté on voulait terminer sur une bonne note. Les gars ont disputé un excellent match.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer