Premiers coups de patins à la Classique hivernale de la LHJMQ

Les joueurs des Cataractes ont pu tester la... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les joueurs des Cataractes ont pu tester la surface glacée aménagée au coeur des Grandes estrades du Festival western de Saint-Tite pour une première fois, mercredi matin.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) La glace est enfin brisée! Oubliez les cowboys et les chevaux, le hockey est présentement roi et maître à Saint-Tite!

Les cagoules étaient nécessaires pour cet entraînement en... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Les cagoules étaient nécessaires pour cet entraînement en plein air. Le vétéran Christophe Lalonde arborait même des lunettes fumées pour se protéger des rayons du soleil. 

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Lors de ce premier entraînement, même les baies... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Lors de ce premier entraînement, même les baies vitrées ont goûté à la médecine des joueurs des Cataractes, dont les tirs ont parfois raté la cible. 

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Deux jours avant la Classique hivernale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Cataractes de Shawinigan ont foulé pour la première fois la patinoire érigée en plein coeur des Grandes estrades du Festival western de Saint-Tite, mercredi matin. Pendant un entraînement d'une heure, les joueurs de Martin Bernard ont eu l'occasion de se familiariser avec la surface glacée en plus de tester divers équipements en vue du premier match historique qui sera présenté vendredi soir face aux Tigres de Victoriaville, à compter de 19 h 30.Évidemment, les joueurs ont enfilé une combinaison plus chaude qu'à l'habitude en plus d'arborer une cagoule sous leur casque. Certains ont même poussé l'audace jusqu'à porter des lunettes fumées pour se protéger d'un soleil plombant.

De plus, la séance a permis aux joueurs d'essayer des bâtons de bois en comparaison avec les tiges en graphite habituellement utilisées pour les matchs réguliers.

«Plus il fait froid, moins la flexibilité des bâtons est efficace. Certains vont donc préférer le bâton de bois, mais ça dépend vraiment du feeling de chaque joueur», souligne l'entraîneur Bernard. «Les gars en ont aussi profité pour tester la façon dont la rondelle rebondit sur les bandes», ajoute-t-il.

Quant à la surface de jeu, les premiers coups de patins ont permis de constater une glace un peu plus molle qu'au Centre Gervais Auto. «C'est d'une bonne qualité. Les passes étaient bonnes. La glace semble un peu tirante par contre. Il va falloir ajuster l'affûtage des patins en conséquence pour les matchs», dit Bernard.

Côté météo, le directeur général Martin Mondou semblait agréablement surpris par la température ressentie à l'intérieur de l'enceinte. «C'est certain qu'il faut faire attention au froid, s'il y a des joueurs qui restent inactifs trop longtemps. Mais je n'ai pas entendu personne se plaindre. Et à vrai dire, ce n'est pas si froid que ça. Comme il y a des estrades de chaque côté, le vent n'entre pas dans le stade», a-t-il noté.

Mercredi, le mercure avoisinait les -20°C pour l'entraînement matinal, ce qui est sensiblement la même température à laquelle les joueurs et partisans auront droit demain soir, selon les prévisions météorologiques. Quant à samedi après-midi, pour la rencontre face aux Remparts de Québec à 16 h, on prévoit ressentir -8°C.

Si le coup d'oeil étaient impressionnant mercredi avec des gradins complètement vides, les prises de vue s'annoncent d'autant plus spectaculaires si l'organisation réussit à faire salle comble en recevant 7500 spectateurs par match. «C'est incroyable. On dirait que ces estrades ont été construites pour ça, s'emballe Mondou. Les gens vont être très près de l'action alors ça ne sera pas le temps de texter pendant le match. Il va falloir garder les yeux sur le match!»

Bournival en visite

À l'occasion de leur première séance d'entraînement, les joueurs des Cataractes ont reçu la visite de l'ex-capitaine shawiniganais Michaël Bournival. Le porte-couleurs du Canadien de Montréal est venu jeter un coup d'oeil aux installations, au lendemain d'une victoire en prolongation face aux Predators de Nashville au Centre Bell.

«Michaël a encore démontré à quel point il est un chic type en venant voir les gars. On a profité de sa présence pour procéder à une mise au jeu protocolaire avec les joueurs», souligne Mondou.

Horaire de la classique hivernale de la LHJMQ

Vendredi 23 janvier

16 h 30 - Ouverture du site

18 h - Spectacle

19 h 30 - Match des Cataractes contre les Tigres

22 h - Spectacle

22 h 30 - Feux d'artifice

Minuit Fermeture

Samedi 24 janvier

12 h - Ouverture du site

14 h 15 - Spectacle

16 h - Match des Cataractes contre les Remparts

18 h 30 - Spectacle

Minuit - Fermeture

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer