LHJMQ: cinq dossiers chauds à surveiller...

Dylan Labbé serait dans la mire des Olympiques... (Photo: Andréanne Lemire, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dylan Labbé serait dans la mire des Olympiques et de l'Océanic.

Photo: Andréanne Lemire, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

Nous y sommes. Après deux semaines où tout pouvait bouger, les directeurs généraux n'ont plus que quelques heures devant eux pour finaliser leur équipe en vue du dernier droit. À midi mardi se termine la période de transactions, moins fertile qu'à l'habitude jusqu'à maintenant.

Jérémy Grégoire est possiblement le joueur le plus... (Photo: Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Jérémy Grégoire est possiblement le joueur le plus convoité mardi matin aux quatre coins de la LHJMQ.

Photo: Le Soleil

Nicolas Roy pourrait se retrouver en Abitibi, lui... (Photo: Le Quotidien) - image 1.1

Agrandir

Nicolas Roy pourrait se retrouver en Abitibi, lui qui fait saliver les Foreurs et les Huskies.

Photo: Le Quotidien

Une situation qui s'explique par une très grande parité dans le circuit, mais aussi par le peu de vétérans de qualité disponibles sur le marché. Reste qu'une seule transaction peut provoquer une cascade mardi matin...

D'une façon ou d'une autre, voici les quatre joueurs qui vont principalement alimenter les rumeurs jusqu'à midi.

Jérémy Grégoire, Drakkar

Réputé pour son leadership, l'attaquant de puissance par excellence du circuit est certainement le joueur le plus convoité mardi matin. Normal, Grégoire peut tout faire sur une glace, et il a participé aux deux dernières finales, alors il traîne un bagage d'expérience inestimable. Seule ombre au tableau, l'espoir du Canadien vient tout juste de revenir au jeu, alors il n'est pas dans une forme optimale en ce moment.

Steve Ahern a prévenu plusieurs fois ses homologues que Grégoire n'allait pas sortir de Baie-Comeau à rabais.

Le directeur-gérant du Drakkar montre, de plus, peu d'appétit pour les choix au repêchage, il préfère de loin des patineurs de 16 et 17 ans en mesure de garder le Drakkar compétitif à court terme.

Les Olympiques, l'Océanic, les Cataractes et l'Armada sont sur les rangs pour obtenir Grégoire, mais est-ce que l'une de ces formations allongera assez au goût d'Ahern pour qu'il y ait transaction?

Au moment d'écrire ces lignes lundi soir, Ahern disait que rien dans ses discussions ne laissait présager une entente possible d'ici midi.

Nicolas Roy, Saguenéens

Les ennuis de Nicolas Roy à sa deuxième campagne dans la LHJMQ provoquent beaucoup de discussions à travers le circuit. Le surdoué de 17 ans ne se développe pas comme prévu au Saguenay, et le directeur-gérant Yannick Jean prend volontiers les appels des équipes qui se croient en mesure de le relancer. Roy ferait notamment saliver les deux formations de l'Abitibi.

Premier choix au total au repêchage il y a deux ans, le prix exigé pour Roy est faramineux malgré sa saison en dents de scie.

Qui est prêt à prendre un tel risque? Le Drakkar avait fait une opération du genre il y a trois ans en donnant l'équivalent de choix de première ronde pour obtenir Jérémy Grégoire.

Une décision que n'a jamais regretté le Drakkar. Mais Grégoire et Roy ne sont pas tirés du même moule...

Jacob Sweeney, Wildcats

Il a bien failli passer aux mains des Remparts il y a quelques semaines. L'entente était ficelée entre Philippe Boucher et Roger Shannon mais la blessure à Cody Donaghey, l'autre morceau important de la transaction, a fait avorter cette portion de l'échange qui n'était pas encore couchée sur papier.

Depuis, les Wildcats ne cessent de gagner, alors ils sont plus réticents à sortir leur vétéran défenseur.

Reste que plusieurs équipes de pointe se cherchent du renfort dans le champ arrière, et elles ont des munitions pour payer. Si les enchères montent, Shannon aura du mal à rester de glace. Parlez-en à Ahern, qui a échangé Bokonji Imama dimanche, même s'il n'était pas sur le marché, car l'offre des Sea Dogs était irrésistible.

Dylan Labbé, Cataractes

Parce qu'il ne sera pas là l'an prochain et dans deux ans quand les Cataractes atteindront leur maturité, Martin Mondou doit écouter les offres pour Dylan Labbé. Et il y en a!

Normal, il campe le rôle de défenseur numéro un de son club depuis déjà trois ans. Il ne sera peut-être jamais un quart-arrière, mais Labbé travaille efficacement contre les meilleurs trios ennemis et il est en mesure de gober beaucoup de temps de jeu.

Ajoutez aussi qu'il n'est pas trop du genre à avoir froid aux yeux. De plus, depuis la Super Série Subway où Benoît Groulx l'a identifié comme l'un des sept meilleurs défenseurs du circuit, il joue le meilleur hockey de sa carrière.

Toutes ces raisons font de Labbé un appât attrayant... ainsi qu'une carte importante dans le jeu de Martin Mondou, qui espère voir son club causer une surprise en séries. S'il se prive de Labbé pour les derniers mois de sa carrière junior, attendez-vous à ce que la compensation soit très importante. L'Océanic et les Olympiques sont à surveiller dans ce dossier.

Angelo Miceli, Tigres

Installé au deuxième rang des marqueurs dans la LHJMQ, Miceli est la meilleure option pour les clubs qui veulent améliorer leur trio de 20 ans.

La vedette des Tigres devrait logiquement terminer sa carrière junior là où ellea commencé, dans les Bois-Francs, sauf si une équipe décide de dédommager avec générosité les Tigres.

Cette équipe pourrait être les Screaming Eagles, eux qui ont fait l'acquisition du gardien Alexandre Bélanger hier, ce qui pave la voie au départ de François Brassard.

En principe, les Screaming Eagles ont davantage besoin de renfort en défense qu'en attaque mais les options de qualité en défense sont peu nombreuses, voire même inexistantes chez les vétérans de 20 ans.

En conséquence, Marc-André Dumont se paiera-t-il un canon de plus à l'offensive? Il a le chéquier pour le faire sans problème...

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer