Veleno veut suivre les traces de Tavares, Ekblad et McDavid

Joseph Veleno pourrait bien être le prochain prodige... (Photo: Le Droit)

Agrandir

Joseph Veleno pourrait bien être le prochain prodige du hockey canadien.

Photo: Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Talent exceptionnel formé à la même école que Jonathan Drouin, Michael Matheson, Alex Killorn, Louis Leblanc et Anthony Duclair chez les Lions du Lac St-Louis, Joseph Veleno souhaite obtenir une permission spéciale pour graduer dans la LHJMQ à 15 ans.

À 14 ans, Veleno est dominant dans le midget AAA, une ligue où les patineurs sont âgés majoritairement de 15, 16 et 17 ans. Il vient d'être nommé sur l'équipe d'étoiles du Challenge Reebok, l'une des plus importantes portions du calendrier midget AAA. L'adolescent natif de Kirkland prévient que s'il n'obtient pas ce qu'il veut, il regardera plutôt du côté de la USHL et de la NCAA pour poursuivre son développement dans le futur.

Contrairement à la Ligue de hockey de l'Ontario, où des joueurs comme John Tavares, Aaron Ekblad et Connor McDavid ont pu obtenir un statut de surdoué, la LHJMQ n'a pas encore offert ce privilège dans sa longue histoire. Courteau va-t-il ouvrir la porte à Veleno, considérant que la menace qu'il quitte pour les États-Unis est bien réelle? Killorn, Matheson et Leblanc ont choisi cette avenue après leur passage chez les Lions...

«Il y a un processus rigoureux en place lorsqu'un joueur veut obtenir le statut d'exceptionnel. Il doit être évalué par Hockey Québec, par la LHJMQ et par Hockey Canada et bien des choses sont à l'étude, pas seulement son rendement sur la glace», a indiqué Gilles Courteau. «Nous allons rencontrer la famille Veleno, et voir si elle souhaite vraiment enclencher ce processus. Si les Veleno veulent s'engager dans ce processus, il devra être terminé avant notre prochain repêchage.»

Par le passé, deux joueurs ont acheminé une telle demande à la LHJMQ, dont Sidney Crosby, sans succès. Courteau précise toutefois que les paramètres ont changé depuis. «Il n'y a avait pas de processus établi à l'époque. Cette fois, nous sommes beaucoup mieux outillés pour répondre à une telle demande.»

Le commissaire d'origine trifluvienne écarte toutefois catégoriquement les menaces de Veleno de s'expatrier du processus décisionnel. «Sidney Crosby avait formulé les mêmes menaces et il est venu jouer chez nous! Comme ligue, on veut bien sûr accueillir les meilleurs éléments, mais on ne peut pas entrer de telles menaces dans une équation aussi sérieuse. Je me répète, c'est une décision qui doit découler d'une analyse approfondie», a conclu Courteau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer