Une délicate mission attend Martin Mondou

Martin Mondou a décidé de basculer dans le... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Martin Mondou a décidé de basculer dans le camp des acheteurs et a déjà amorcé ses emplettes du temps des Fêtes.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Avec le bal de fin d'année de la Ligue canadienne de hockey qui va se dérouler à 90 minutes de la maison, Martin Mondou n'a pu s'empêcher de rêver voir son club créer une grande surprise et se faufiler jusqu'au plancher de danse, ce qui explique la venue de Christophe Lalonde à Shawinigan.

En cette troisième année de reconstruction où l'équipe est tirée par des vedettes de 16 et 17 ans, à l'exception de Marvin Cüpper, monnayer des vétérans aurait pu étoffer ce jeune noyau, et permis aux Cataractes de s'installer dans le premier tiers de la LHJMQ pour les trois prochaines saisons.

Voilà certainement un scénario qui a été étudié avec minutie par Mondou, qui le connaît par coeur puisqu'il a été utilisé pour préparer les printemps de 2009 et 2012. Si le grand manitou des Cataractes ne l'a pas adopté cette fois, c'est visiblement que le marché n'était pas assez attrayant à son goût.

Même en cette année de Coupe Memorial au Québec, il n'arrivait pas à convaincre ses homologues de mettre sur la table les morceaux qu'il avait ciblés pour sacrifier des joueurs comme Dylan Labbé ou Cüpper. Bien sûr, il aurait pu être plus patient, après tout la période de transactions pour les 16 à 19 ans ne s'amorce que le 19 décembre. Plus la date limite du début janvier approche, plus les offres deviennent généreuses, généralement...

Après deux saisons de misère, et des gradins de plus en plus dégarnis au Centre Gervais Auto, le directeur-gérant et homme d'affaires a plutôt décidé de basculer dans le camp des acheteurs! Il est vrai que c'est une douce folie qu'il pouvait offrir à ses partisans, puisque la bande de choix déborde et que, déjà, plusieurs bons jeunes appartenant à l'organisation attendent leur tour dans le midget AAA.

Cette stratégie a aussi le mérite d'enlever un peu de pression sur les épaules des Beauvillier, Yan, Girard, Welsh, Phelan, Sylvestre et Gignac, tout en pouvant leur permettre de s'épanouir dans un environnement gagnant.

Dans cette optique, le premier geste de Mondou était facile à poser. Il y avait abondance de vétérans de 20 ans sur le marché, en obtenir un de qualité sans toucher à ses premiers choix ni à ses jeunes n'était pas si compliqué à réaliser.

C'est la suite des choses qui sera intéressante. Mondou a déjà prévenu tout le monde que ses emplettes ne sont pas terminées, et qu'il a même bouclé une deuxième transaction qui sera annoncée le 19 décembre.

À mon humble avis, s'il est vraiment sérieux dans sa volonté de donner les outils à Martin Bernard pour embêter les meilleurs clubs du plateau ce printemps, il doit maintenant dénicher un autre attaquant en mesure de percer son top 6, un défenseur d'expérience pour prendre les minutes disponibles à la suite du départ de Sébastien Gauthier, et un col bleu capable de protéger ses jeunes coéquipiers quand ça chauffe!

Trois morceaux précis à greffer, donc, sans altérer la puissance de l'équipe au cours des deux prochaines saisons. Et dans un contexte où il y a parité actuellement au sein du circuit, et où les rares clubs qui végètent au classement ont bien peu de vétérans aguerris à offrir. Bonne chance!

Mondou, qui nous a habitués à des coups d'éclat depuis son arrivée, a tout un défi sur les bras au cours des prochaines semaines!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer