Difficile retour à la maison pour les Cataractes

Marvin Cüpper (sur la photo) a quitté le... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marvin Cüpper (sur la photo) a quitté le match en début de troisième période après avoir concédé un sixième but sur 26 lancers aux Mooseheads. Le Shawiniganais Mathieu Bellemare a pris sa place devant le filet, mais le mal était déjà fait.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Shawinigan) Les Cataractes n'ont pas très bien paru à leur retour au Centre Gervais Auto, après deux semaines sur la route. La défensive des Shawiniganais a été découpée par Nikolaj Ehlers et Timo Meier, qui ont conduit les Mooseheads d'Halifax à un gain facile de 6-3 enregistré devant un peu moins de 2200 personnes réunies sur l'avenue Jacques-Plante.

Le duo européen des Mooseheads a connu une soirée de rêve. Ehlers, premier choix au repêchage des Jets de Winnipeg, devait ressentir qu'il patinait sur un lac tellement la défensive adverse lui laissait de l'espace pour manoeuvrer, ce qui lui a permis d'orchestrer cinq buts! Meier a pour sa part complété à merveille les jeux d'Ehlers, enfilant quatre buts dont trois à l'aide de tirs sur réception qui n'ont donné aucune chance à Marvin Cüpper.

«À la poubelle»

L'autre fait saillant du match se résume avec le scénario... du Jour de la Marmotte! Encore une fois, les unités spéciales des Cataractes ont été déclassées jeudi. Tristement habitués aux ratés du jeu de puissance, les fans ont pu voir que la chaîne est également débarquée en désavantage numérique.

«Quand ton infériorité numérique ne fait pas le travail comme dernièrement, c'est beaucoup plus dur de gagner des matchs de hockey. On a donné quatre buts sur cette facette du jeu, dont une couple de tic-tac-toe. On n'a pas d'excuse, on savait que les Mooseheads étaient très offensifs et dans notre plan de match, il était question de faire attention à Ehlers et Meier. On a vu les résultats», maugréait Martin Bernard.

«Il faut s'améliorer dans notre façon de gérer notre match. Plusieurs fois ce soir, on a écopé de mauvaises punitions qui nous ont mis dans le trouble. On va mettre cette performance à la poubelle et la seule bonne nouvelle de la soirée, c'est qu'on peut se racheter dès demain (ce soir) face au Drakkar devant nos partisans.

Cette correction aura quand même permis à Mathieu Bellemare de se tremper doucement les orteils dans le junior. Le gardien shawiniganais a été appelé à relever Cüpper après le sixième but des Mooseheads, et il a réalisé sept arrêts dont un bijou aux dépens d'Ehlers.

«Je ne pensais pas jouer ce soir! Ça s'est bien passé, j'ai aimé pouvoir prendre le feeling d'un match. J'avais des papillons dans l'estomac! C'est une étape qui sera derrière moi si on me confie à nouveau le filet dans le futur», soulignait le portier de 16 ans, déterminé à prouver au cours des prochaines semaines qu'il est prêt à graduer dans la LHJMQ. «Il n'y a rien d'acquis, mais je vais travailler fort pour rester ici le plus longtemps possible.»

Dans l'autre camp, Dominique Ducharme en arrivait à la même conclusion que Bernard, c'est-à-dire que les unités spéciales avaient très nettement départagé les deux clubs sur la glace.

«Je n'ai pas adoré notre jeu à cinq contre cinq mais sur les unités spéciales, nous avons très bien fait les choses. Zach (Fucale) a fait quelques gros arrêts, tandis que Meier et Ehlers ont pris charge de l'offensive. C'est un long voyage qui s'amorce, nous sommes très heureux de le commencer avec une victoire. On la prend et on s'en va à Rouyn!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer