Mathieu Chouinard demande aux partisans des Saguenéens d'être patients

Mathieu Chouinard est resté attaché à Shawinigan, où... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Mathieu Chouinard est resté attaché à Shawinigan, où il a eu beaucoup de succès devant le filet des Cataractes.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Quand il a accepté de déménager au Saguenay cet été afin de vivre une première expérience comme adjoint dans le hockey junior, Mathieu Chouinard ne s'attendait certainement pas à être coincé au beau milieu d'un puissant ouragan. Il y a quelques mois à peine, il y avait beaucoup d'enthousiasme dans le camp des Saguenéens, provoqué par quelques acquisitions du directeur-gérant Marc Fortier.

Mais voilà que le gâteau a bien du mal à lever depuis le déclenchement des hostilités, entraînant beaucoup de murmures chez les partisans de l'équipe, qui en ont assez du pain noir qui leur est servi depuis plusieurs saisons.

Chouinard reconnaît volontiers que la situation actuelle ne répond pas aux attentes, mais il presse le jury de faire preuve d'un peu de patience.

«Une saison de hockey, c'est long. C'est pas un sprint, c'est un marathon. Bien sûr, ça n'a pas commencé comme on le souhaitait, mais tout est mis en oeuvre pour replacer l'équipe sur les rails. À l'interne, le moral est bon et même si c'est dur, il ne faut pas se laisser affecter par ce qui se dit à l'extérieur», raconte l'ex-gardien de but étoile, qui ne regrette pas une seconde d'avoir accepté l'emploi d'assistant à Patrice Bosch, même si les temps sont durs à Chicoutimi.

«Il faut avoir goûté à l'amer pour apprécier le sucré! On pourrait sortir un paquet d'excuses pour expliquer notre rendement, à commencer par les blessures. Les quelques matchs où tout notre monde était en santé, nous les avons gagnés. Ceci dit, il faut regarder devant, pas derrière, et faire les bons ajustements pour que l'équipe prenne son envol.»

Lorsqu'il enfilait les grosses jambières sous les ordres de Denis Francoeur, Chouinard ne s'imaginait pas sauter de l'autre côté de la clôture un jour. Faut dire qu'à ce moment-là, Chouinard semblait emprunter un chemin qui le mènerait vers la LNH, lui qui a été repêché à deux reprises... par la même équipe, les Sénateurs d'Ottawa!

Entre 2000 et 2006, il s'est promené dans les ligues mineures, disputant au passage un match avec les Kings de Los Angeles. À son retour au Québec, il a apprivoisé ce nouveau rôle au sein de la Ligue collégiale AAA, où il a été entraîneur-chef durant deux saisons avant de faire le saut dans la LHJMQ.

Un retour à Shawinigan

Dimanche, Chouinard en était donc à une première visite à Shawinigan en tant que membre d'un clan ennemi, un moment qu'il attendait depuis un bon moment. «Je suis revenu plusieurs fois à Shawinigan, notamment pour assister à des matchs de la Coupe Memorial. Mais là, c'est différent, je serai au niveau de la glace, de l'autre bord! Ça va être assez émotif», confiait-il avant la rencontre.

«Nous sommes arrivés en ville samedi, j'ai eu la chance de me promener un peu et ça m'a rappelé plein de beaux souvenirs. Je l'ai déjà dit et je le répète avec plaisir, c'est une ville où je pourrais vivre. Si on m'avait dit il y a quelques années que je deviendrais entraîneur, j'aurais parié que c'est ici que j'allais faire mes premières armes.

Mais bon, le scénario est différent, je suis avec les Saguenéens et je ne m'en plains pas, c'est aussi une organisation de première classe. Et je sais maintenant que si les Cataractes ne m'avaient pas repêché (8e au total en 1996), ce sont les Saguenéens qui m'auraient pris tout juste après!»

Même s'il a quitté Shawinigan depuis un bon moment, Chouinard reste l'homme masqué qui a gagné le plus de matchs en carrière dans le plus vieux maillot de la LHJMQ. Son total de 107 le place au sixième rang dans l'histoire du circuit Courteau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer