Cataractes: un pari nommé Ryan Brushett

Ryan Brushett... (Photo: Ligue midget AAA)

Agrandir

Ryan Brushett

Photo: Ligue midget AAA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Avec une banque de choix qui déborde, les Cataractes ont décidé d'en placer un, dans l'espoir qu'il rapporte gros. Lundi matin, le directeur-gérant Martin Mondou s'est en effet entendu avec Grant Sonier de Charlottetown afin de mettre la main sur les droits de Ryan Brushett, lui refilant en retour un choix de septième tour.

Brushett coiffe actuellement le classement des marqueurs de la Ligue midget AAA, avec une récolte de 15 buts et 22 passes en 21 matchs.

Il était répertorié en fin de première ronde au dernier repêchage par la Centrale du soutien au recrutement, mais il a glissé jusqu'au sixième tour puisqu'il avait avisé tous les clubs qu'il souhaitait emprunter le chemin qui mène à la NCAA. Plan qui tient toujours en principe, puisqu'il n'a pas voulu enfiler le maillot des Islanders cette saison, préférant s'aligner à nouveau dans le midget AAA avec les Lions du Lac-Saint-Louis.

Mondou n'a aucune assurance que Brushett sera davantage intéressé par Shawinigan. Si l'attaquant reste sur ses positions, le choix de septième tour aura été offert gracieusement aux Islanders, pour obtenir le privilège de tenter de le convaincre de changer son fusil d'épaule. Si le jeune homme qui lance de la droite - une rareté chez les attaquants des Cataractes - se rapporte dans la ville de l'électricité au cours des deux prochaines années, les Islanders récolteront un autre choix, une sélection de deuxième tour.

Enfin, si Brushett se pointait le bout du nez dans trois ans, ce serait un choix de troisième ronde plutôt que de deuxième qui serait ajouté à la transaction initiale.

«Avec 22 choix pour 14 rondes, nous étions à l'aise avec ce genre de transaction. Brushett, on l'aime beaucoup, on l'avait en première ronde sur notre liste l'an dernier. Si on ne l'a pas repêché, c'est que nous avons visé des choix plus sûrs après la sélection de Gabriel Sylvestre. Maintenant que ce dernier est chez nous, on peut se permettre d'être audacieux à nouveau», souriait Mondou.

«Un droitier avec des habiletés naturelles à l'attaque, il y en a très peu dans notre système. On va le rencontrer, on a des arguments pour le convaincre de venir à Shawinigan. Il connaît des joueurs dans la chambre, il pourrait s'insérer parfaitement au sein de notre noyau de jeunes joueurs et nous sommes situés pas trop loin de son domicile familial. Sylvestre a changé son plan après nos discussions et la suite des événements lui donne raison ainsi qu'à notre équipe, car il montre une très belle progression.»

«Peut-être que ça va influencer Brushett...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer