L'Océanic coulé à Shawinigan

Alexis D'Aoust (numéro 37) a inscrit l'un des... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Alexis D'Aoust (numéro 37) a inscrit l'un des cinq buts des Cataractes dans la victoire de samedi contre Rimouski.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les jeunes Cataractes ont coulé le gros paquebot piloté par Serge Beausoleil samedi après-midi au Centre Gervais Auto. L'Océanic, meneur au classement général, a sombré face au pire jeu de puissance du circuit, qui a produit trois buts dans un gain de 5-4 enregistré en prolongation devant plus de 2300 amateurs réunis sur l'avenue Jacques-Plante.

Arrivés à Shawinigan avec seulement cinq gains à leurs dix dernières sorties, les Rimouskois ont payé cher leur indiscipline. Après avoir pris les devants 1-0 en première, c'est une pénalité de l'enfant terrible Vincent Dunn écopée en territoire offensif qui a ouvert les écluses shawiniganaises. En moins de dix minutes, les Cataractes ont orchestré une poussée de quatre buts sans réplique, dont trois ont été extraits de leur temps de jeu sur l'avantage numérique.

Anthony Beauvillier a parti le bal avec un tir éblouissant, puis Giovanni Fiore, Alexis D'Aoust et Dennis Yan ont à leur tour fait briller la petite lumière rouge derrière Olivier Tremblay, complètement dépassé par toute cette circulation soudaine autour de son filet.

Autre troisième difficile

La sauce a toutefois bien failli être gâchée en troisième. Pour un troisième match d'affilée, les Shawiniganais n'ont pas été en mesure de protéger une avance avec une période à écouler. Tirant de l'arrière 4-2, les puissants visiteurs ont réussi à créer l'égalité en se payant un doublé aux dépens de Marvin Cüpper.

Alors que Bernard devait sûrement songer au film Le jour de la Marmotte en regardant ses adversaires presser le pas, ses équipiers ont quand même trouvé une façon de pousser les hostilités jusqu'en prolongation, un effort couronné par le but vainqueur de Sébastien Gauthier. La rondelle a touché à la jambe de Gauthier après un retour de lancer de Beauvillier et la séquence a été longuement étudiée par le juge vidéo, avant d'être approuvée.

«Au moins, on a trouvé une façon de gagner ce match, même si nous avons à nouveau perdu une avance en troisième. C'est un gros deux points», plaidait Bernard. «Les gars ont soif de victoire, ils jouaient donc avec nervosité en troisième et ç'a permis à l'Océanic de revenir de l'arrière. On a perdu un peu notre focus... La bonne nouvelle, c'est que ça s'est terminé de façon positive.»

Dans l'autre vestiaire, Serge Beausoleil n'en revenait tout simplement pas que le juge vidéo ait accordé le filet à Gauthier. «Depuis le début de la saison, je n'ai jamais critiqué les officiels mais là, c'est impossible de ne pas parler du but vainqueur. Le geste volontaire de Gauthier (kicking motion) était évident. Et il y a eu deux autres décisions des officiels au cours du match qui n'avaient aucun sens, notamment le filet accordé à Fiore alors que Pawelcyk a empêché notre gardien de retourner devant son filet.»

«L'explication de l'officiel, c'est que Tremblay s'était aventuré trop loin de son filet, alors il ne pouvait appeler une pénalité même si le joueur des Cataractes l'avait empêché de revenir. Voyons donc! Je suis d'accord que nous avons été indisciplinés sur certaines séquences, mais ça n'explique pas tout, loin de là et c'est terriblement décevant de repartir d'ici de la manière dont le match s'était terminé car les gars ont poussé fort pour revenir en troisième.»

Carnet de notes

Insatisfait de Brandon Gignac depuis quelque temps, Martin Bernard a décidé de se passer de ses services samedi, faisant plutôt appel à Justin Paré, qui a été rappelé des rangs midgets AAA. «Brandon est en pleine santé et on croit beaucoup en lui. Ceci dit, il y a des petites choses qui nous dérangent actuellement et qui ont mené à cette décision. C'est encore un jeune joueur, il a tout à apprendre et le plus important dans son cas, c'est qu'il poursuive sa progression», a mentionné Bernard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer