Samuel Girard avec Équipe Canada

Samuel Girard... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Samuel Girard

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Avec seulement sept matchs derrière la cravate, Samuel Girard n'a pas mis de temps à se faire remarquer par les dirigeants de Hockey Canada. L'arrière des Cataractes est l'un des 66 joueurs à avoir été retenus par l'organisation afin de participer au Championnat du monde des moins de 17 ans.

Après avoir pris part à un camp d'entraînement à Calgary l'été dernier, le natif de Roberval a obtenu l'appel tant espéré mercredi soir. «J'ai vu sur mon cellulaire que j'avais un appel de l'Alberta. Je me demandais si je devais répondre. Finalement, j'étais bien content», sourit le jeune homme.

«J'y vais au jour le jour. Ce n'est pas parce que j'ai été choisi que je vais me rajouter de la pression. Je vais travailler fort, parce que là-bas, ce sera du gros calibre. Je veux être prêt et les Cataractes font en sorte que je le serai.»

La sélection de Girard est d'autant plus significative puisque la manière de faire de Hockey Canada sera bien différente cette année. Plutôt que d'avoir cinq équipes représentant diverses régions du pays, les joueurs seront divisés en seulement trois formations. Finie l'époque où les Québécois évoluaient avec les Québécois seulement. De plus, l'événement se déroulera au début du mois de novembre plutôt que durant le temps des Fêtes.

Ce nouveau format intéresse au plus haut point l'entraîneur des Cataractes, Martin Bernard. «Le tournoi est rendu si relevé qu'il fallait que Hockey Canada fasse ça. Ça permettra aux gars de se côtoyer en vue des championnats des moins de 18 et de 20 ans. De plus, à cette date, les joueurs de 16 ans pourront profiter d'une semaine de repos à Noël. Ils ne sont pas habitués à un tel volume d'entraînement. C'est une bonne décision.»

Bernard avait remporté la médaille d'or en 2006 avec l'équipe québécoise à Regina. «Une expérience de la sorte, ça ne s'achète pas. Nous avions gagné une médaille d'or et c'était une expérience incroyable. Pour les joueurs, tu te retrouves avec les meilleurs de ton groupe d'âge», rappelle-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer