Un vendredi réussi au GP3R

Le deuxième week-end du GP3R bat son plein.... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le deuxième week-end du GP3R bat son plein.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les absents ont toujours tort, paraît-il. Ceux qui ont été refroidis par l'averse de 18 h, vendredi, regretteront sans doute leur décision d'être restés à la maison.

Des milliers de spectateurs ont fait fi des... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Des milliers de spectateurs ont fait fi des nuages et ont assisté aux courses.

Olivier Croteau

Toujours autant appréciée du public, la journée portes ouvertes du Grand Prix de Trois-Rivières a rallié des milliers de personnes au parc de l'Exposition, marquant avec succès le début de la deuxième fin de semaine des courses.

Les fans, comme les simples curieux, avaient accès au site gratuitement. Ils ont ainsi pu assister à trois courses officielles, des séances de qualifications de même que des périodes d'essais de presque toutes les séries impliquées dans la programmation, excluant la populaire NASCAR Pinty's.

Les organisateurs se croisent maintenant les doigts pour la suite des activités puisque si Dame Nature a été bonne joueuse vendredi soir, elle risque de laisser son empreinte sur le circuit, samedi et dimanche. Reste à voir à quel degré d'intensité elle sévira.

La pluie offre souvent des courses exaltantes et certains pilotes se débrouillent plutôt bien dans ces conditions. C'est notamment le cas du Trifluvien Jean-François Dumoulin.

Pour les amateurs cependant, ça change la donne. Pour les festivaliers du parc portuaire aussi. Or, le deuxième samedi soir du GP3R demeure la période phare de l'événement, avec la présentation de l'épreuve principale de NASCAR le lendemain.

Photo: Oli Croteau 2017/08/11 Trois-Rivieres Quebec, Canada. GP3R.... - image 2.0

Agrandir

Photo: Oli Croteau 2017/08/11 Trois-Rivieres Quebec, Canada. GP3R. Essaie Coupe Micra. Martin Barrette, Michel Barrette, Nicolas Barrette.

Michel Barrette sur deux plateaux

Les activités culturelles de samedi soir sont bonifiées pour cette 48e édition avec le spectacle d'humour de Michel Barrette, actif sur deux scènes ce week-end: en piste avec la Coupe Nissan Micra et, bien sûr, au parc portuaire, avant la prestation musicale de Kevin Bazinet et les feux d'artifice.

Croisé sur la fausse grille avant l'amorce des qualifications en après-midi, l'animateur s'amusait comme un gamin. Il était d'ailleurs entouré de ses deux fils, Nicolas et Martin, également inscrits au GP3R.

«Le meilleur des trois va se faire payer la bière par les deux autres», a-t-il lancé en boutade, sous le regard complice de sa progéniture.

«Peu importe le résultat, j'aimerais que nous soyons les trois collés, un derrière l'autre. Ce serait encore plus spécial à Trois-Rivières, un circuit que je découvre comme pilote pour la première fois. J'étais ici dans les gradins, il y a 40 ans, mais ma vision de l'intérieur change. Je capote!»

Michel Barrette, à l'instar des pilotes vedettes de la série NASCAR, est allé à la rencontre de centaines de personnes tout au long de la journée. La proximité, voilà qui résume bien l'ambiance entourant le GP3R.

«Je l'avoue, j'ai des papillons. Ça donne des fins de semaine incroyables.»

Le stress, il garde ça pour la piste. Car samedi soir, quand il prendra le micro devant des milliers de personnes pour son spectacle d'humour, le tract disparaîtra.

«J'ai fait ça toute ma vie! En carrière, je crois que ma plus grosse foule est d'environ 24 000 personnes. Avec le système de son au parc portuaire, ils vont m'entendre jusqu'à Québec.»

Et de 163!

Bien qu'il n'ait jamais conduit une voiture en piste au Grand Prix avant cette année, Michel Barrette a toujours été l'un des bons ambassadeurs de cette classique automobile.

Il y a 13 ans, le groupe de relance avait entre autres recouru à ses services afin de mousser l'événement. Un choix tout naturel, considérant son inventaire personnel.

«Je suis le propriétaire de 22 voitures en ce moment. Mon plus récent achat, une Ford Thunderbird 1965, est pour rendre hommage à mon père. C'est le 163char que j'achète dans ma vie! Mes citrons, je les ai tous vendus...»

Des histoires, Michel Barrette peut en raconter pendant des heures. Dommage qu'il soit obligé d'arrêter les anecdotes pour retourner en piste. Les passants auront tout de même un bon échantillon, samedi soir vers 20 h 30.

Horaire des activités au centre-ville samedi

19 H: Spectacle musical

20 H: Spectacle d'humour avec Michel Barrette

20 H: Spectacle musical avec Kevin Bazinet

22 H:Spectacle pyromusical La Magie des Feux GP3R

22 H: Spectacle musical avec Pop on the Rocks




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer