GP3R: c'est reparti pour trois jours

Le centre-ville de Trois-Rivières était déjà animé jeudi... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le centre-ville de Trois-Rivières était déjà animé jeudi soir.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La poussière des voitures de rallycross et la fumée des bolides de la Formula Drift laisseront leur place aux bolides de la série NASCAR Pinty's, alors que démarre vendredi, sur le site du parc de l'Exposition, la dernière fin de semaine de ce 48e Grand Prix de Trois-Rivières.

La traditionnelle grande roue a fait son apparition... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

La traditionnelle grande roue a fait son apparition sur la rue des Forges.

Olivier Croteau

Quelques pilotes vedettes de NASCAR ont paradé sur la rue des Forges, jeudi, vers le parc portuaire. Là-bas, une foule beaucoup moins nombreuse que celle de la semaine précédente les attendait. Il faut toutefois préciser que la plupart des camions transportant ces voitures n'étaient pas encore arrivés en ville, ce qui a légèrement cassé l'ambiance par rapport aux éditions antérieures.

Malgré tout, les Dumoulin, Camirand, Ranger et Labbé ont signé des autographes et pris la pose pour les amateurs avec un bonheur sincère. Alex Tagliani les a rejoints un peu plus tard tandis que Kevin Lacroix, champion dans les rues de la ville en 2015 et 2016, est attendu ce week-end. Le GP3R est encore la destination favorite des pilotes québécois et les fans leur rendent bien.

«Il n'y a pas un événement qui se rapproche de la qualité du Grand Prix. Tout ce qui entoure les courses ici, c'est unique», témoigne Alex Labbé de Victoriaville, actuel meneur au championnat des pilotes et en quête d'un premier podium NASCAR au parc de l'Exposition. «En plus, c'est une bonne année pour l'intensité en piste. Je pense qu'il s'agit du meilleur top 5 de l'histoire du Grand Prix pour une épreuve NASCAR, plusieurs pilotes peuvent prétendre à la victoire.»

Andrew Ranger et son fils Jacob étaient présents... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

Andrew Ranger et son fils Jacob étaient présents au centre-ville pour la parade à laquelle l'expérimenté pilote a pris part en compagnie de quelques-uns de ses adversaires.

Olivier Croteau

Fin renard, Dominic Fugère a flairé l'occasion pour mousser son produit. «La chicane est prise dans la cabane, les gars se picossent depuis longtemps et je sais qu'ils veulent tous gagner. Ils sont tellement intenses et entiers en piste. Les motivations de chacun ont changé, mais ils veulent tous être en avant.»

Des courses de la Coupe Nissan Micra, du Championnat canadien de voitures de tourisme (CTCC), de la Coupe Porsche GT3, des monoplaces de la Formule 1600 ainsi que les prototypes de la série Mazda. Fugère est d'ailleurs satisfait du nombre de véhicules impliqués pour chacune de ces séries. Il y en aura davantage, entre autres, du côté des prototypes, une catégorie qui regorge de pilotes prometteurs. «Cette série a une mission similaire que la Formule Atlantique à l'époque.»

«Notre meilleure programmation»

La fin de semaine du rallycross avait été lancée de manière spectaculaire, vendredi dernier, avec un spectacle de boucane au parc portuaire, où avaient convergé des milliers de personnes. Ce fut plus tranquille jeudi pour la parade NASCAR, mais le meilleur reste à venir.

Samedi soir, l'humoriste et comédien Michel Barrette animera la scène au centre-ville avec un spectacle qui se mettra en branle à compter de 20 h. Barrette participe au GP3R pour la première fois de sa vie et il y sera accompagné de ses deux garçons, tous en Coupe Nissan Micra.

Au terme de ce spectacle, Kevin Bazinet prendra la scène d'assaut pendant environ 90 minutes, jusqu'à la présentation des feux d'artifice de 22 h. «Ce sera probablement notre meilleure programmation hors-piste depuis que je suis directeur général», avance Dominic Fugère, heureux de miser sur un important partenariat avec Nissan pour l'organisation de ces activités au parc portuaire. 

«Ce n'est pas tout le monde qui aime les courses, mais nos feux d'artifice, ce sont les plus beaux», a déjà dit le DG par le passé. Difficile de ne pas lui donner raison en sachant que des dizaines de milliers de personnes se rendront au centre-ville pour l'occasion.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer