Olivier Solberg n'a pu s'illustrer

Olivier Solberg a montré du flair en piste.... (Olivier Croteau)

Agrandir

Olivier Solberg a montré du flair en piste.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après avoir vu son père remporter le GP3R en 2014 en SuperCar rallycross, Olivier Solberg tentait d'imiter son paternel ce week-end dans la Série CXE rallycross national, où son regroupées des voitures de rallye qui compétitionnent majoritairement au Québec. Le jeune homme a démontré tout son flair, mais a manqué de chance.

Les amateurs réunis au parc de l'Exposition ont rapidement pu constater le talent du jeune homme de 15 ans, assis derrière le volant d'une Subaru Impreza, à l'image de son père dans les années 2000. Solberg a été rapide et constant durant tout le week-end, si bien qu'à l'approche des demi-finales, il était premier devant tous les autres compétiteurs.

Malheureusement pour lui, son arbre de transmission s'est brisé, si bien qu'il s'est retrouvé sans puissance et a terminé loin derrière. En finale, Maxime Losier a eu le meilleur sur les autres compétiteurs pour remporter la première course de cette série au GP3R.

Pendant qu'Olivier trimait dur en piste, son père Petter a fait plaisir au coureurs de CXE, dont plusieurs sont issus du monde du rallye. Lui-même champion du monde de rallye en 2003 avant de se convertir au rallycross, Solberg a remis à tous les gagnants des diverses catégories leur trophée lors d'une cérémonie dimanche matin. Une initiative saluée par le promoteur du CXE, Éric Tremblay, motivé à organiser de nouveau des courses au Grand Prix l'an prochain.

Raymond l'emporte à sa deuxième tentative

Dans la catégorie RX2, l'antichambre des SuperCar de rallycross, c'est le français Cyril Raymond qui a eu le meilleur, n'étant jamais inquiété en finale. Guillaume De-Ridder et l'Américain Tanner Whitten, qui est ironiquement l'éclaireur de Raymond dans le championnat Global Rallycross, a terminé au troisième rang.

Raymond était bien heureux puisqu'à sa dernière présence en Mauricie, en 2015, il avait terminé deuxième.

«C'était une course importante pour moi parce que c'est à Trois-Rivières que j'avais fait mes premiers pas dans cette catégorie. Je pense que ça va très bien pour moi ici», a souligné le meneur au championnat.

Finalement, en motocross, Gage McAllister a imité ses exploits de l'année dernière en signant une victoire convaincante, avec six secondes d'avance. Il avait fait de même en 2016. D'ailleurs, l'Américain a remporté les quatre épreuves auxquelles il a pris part cette saison.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer