48e GP3R: des allures de Formule 1

Les nouveaux garages installés pour optimiser l'expérience des... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Les nouveaux garages installés pour optimiser l'expérience des pilotes de rallycross a été saluée par tous.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) «Je n'ai jamais vu un site de notre championnat avec des garages de la sorte. C'est le genre d'infrastructures que nous voulons pour le rallycross.»

Les nouveaux garages.... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Les nouveaux garages.

Stéphane Lessard

Le nouvel aménagement des paddocks destinés aux voitures du Championnat mondial de rallycross, au début de la longue ligne droite du célèbre circuit, font l'unanimité chez les principaux acteurs de cette série, dont le directeur du marketing et des partenariats de la firme IMG, Jordan Martindale. IMG organise le championnat, sanctionné par la Fédération internationale de l'automobile (FIA), depuis ses débuts en 2014.

Alors que les membres des diverses équipes s'installaient dans leurs espaces réservés du stationnement du parc de l'Exposition, le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, Dominic Fugère, se frottait les mains de satisfaction. Les investissements découlant de ces nouveaux garages temporaires ont dû être approuvés par le conseil d'administration du GP3R et à la lumière de la réaction des intervenants, force est d'admettre qu'il s'agit d'un bon pari.

«Tout le monde est heureux et c'est bon aussi pour les commanditaires. Je viens tout juste d'arriver et je dois dire que je suis impressionné», poursuivait Martindale, pendant que les mécanos s'activaient autour de lui en vidant les conteneurs arrivés de l'Europe, où presque toutes les courses du championnat mondial se déroulent. Trois-Rivières représente la huitième manche sur 12 étapes.

«On a créé nos paddocks de type F1 mais avec nos moyens, résume Fugère. Leurs commentaires m'ont jeté par terre, je ne m'attendais pas à ce qu'ils soient aussi heureux. Pour eux, c'est certain que ça change la donne s'il y a de la pluie. Les tentes, c'était bien beau, mais il fallait passer à quelque chose de supérieur en termes de qualité et d'hospitalité. Les équipes miseront entre autres sur des adaptateurs pour prises électriques européennes. On a pensé à tout.»

Parlant d'hospitalité, les organisateurs déplaceront les loges C, entre les virages 1 et 2, au-dessus des garages du rallycross. «Les gens pourront donc voir l'action de près au départ. Ça changera la dynamique pour eux.»

Ces changements, s'ils n'ont pas d'effets directs sur la conduite ou sur le spectacle en général sur la piste, confirment les liens précieux qu'entretiennent les bonzes du GP3R avec IMG. Un nouveau contrat de trois ans a été signé en octobre 2016, alors que le Grand Prix s'apprête à célébrer le 50e anniversaire de la toute première édition du festival automobile. En excluant le Rallycross d'Afrique du Sud, qui aura lieu le 12 novembre, Trois-Rivières est la seule manche du Championnat mondial disputée à l'extérieur du continent européen.

Meilleure semaine de ventes depuis 2012

Sans dévoiler de chiffres, Dominic Fugère a mentionné que la dernière semaine aura été la plus lucrative pour le nombre de billets vendus, et ce depuis son arrivés à la direction générale de l'événement il y a cinq ans.

Voilà de bonnes nouvelles pour l'organisation. L'an passé, lors du week-end inaugural mettant en vedette le rallycross, l'AMA Supermoto et la Formula Drift, les gradins n'étaient pas aussi remplis que pour la deuxième fin de semaine du NASCAR. Il y a cependant de plus en plus de connaisseurs et la présentation de toutes les manches du championnat sur les ondes de RDS aide à fidéliser le public.

Ce public verra de nouveau ce week-end les meilleurs pilotes du monde du rallycross rouler dans les rues de la ville: Petter Solberg, Mattias Ekstrom, Sébastien Loeb, Ken Block, le vainqueur de l'édition 2016 du GP3R Timmy Hansen ainsi que l'actuel meneur du championnat Johan Kristoffersson. S'il y a moins de vedettes locales attendues que pour la deuxième fin de semaine réservée aux véhicules de types stock-cars, certains motocyclistes du Championnat AMA SuperMoto testeront le circuit hybride trifluvien. Ce sera aussi le cas avec les véhicules côte à côte de la série rallycross national CXE.

Les courses se mettront en branle samedi alors qu'un défilé est prévu au parc portuaire vendredi, en soirée.

Une voiture de rallycross.... (Stéphane Lessard) - image 3.0

Agrandir

Une voiture de rallycross.

Stéphane Lessard

Quelques pilotes déjà en ville

Si les membres des différentes équipes du Championnat mondial de rallycross sont arrivés en ville en début de semaine, une majorité de pilotes n'étaient pas encore à Trois-Rivières mercredi. Ils arriveront à Montréal jeudi puis s'amèneront en Mauricie, à temps pour le début des festivités lançant la première fin de semaine des courses...

Croisé dans les nouveaux garages, le pilote russe Timur Timerzyanov se disait emballé de revenir sur un circuit qu'il affectionne. «C'est mon quatrième Grand Prix ici et n'eût été d'une pénalité non-méritée l'an passé, j'avais des chances de gagner.» 

Timerzyanov, l'un des pilotes de tête du championnat il y a quelques années à peine, n'a pris part qu'à une finale cette année. «C'est plus difficile avec l'arrivée de toutes les équipes d'usines. Les constructeurs automobiles s'impliquent de plus en plus dans le championnat et ceux qui n'ont pas une voiture d'usine, comme moi, ont un désavantage. Par contre, Trois-Rivières est une course excitante et populaire auprès des pilotes. La longue ligne droite, les zones de freinage et les sauts dans l'hippodrome donnent quelque chose de spectaculaire.»

 

L'autre Solberg est au Québec

Le fils du double champion de rallycross et vainqueur du GP3R de 2014, Petter Solberg, a effectué ses premiers tests sur piste à l'Autodrome Saint-Eustache, mercredi. Oliver Solberg participera aux activités du 48e Grand Prix en série rallycross national CXE, tout comme le frère de Lewis Hamilton, Nic. Ces deux jeunes seront assurément à surveiller de près samedi et dimanche...

Louis-Simon Gauthier




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer