Formule 1600: Bonnet encore deuxième

C'est Michael Adam qui a remporté la course... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

C'est Michael Adam qui a remporté la course en Formule 1600.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Michel Bonnet se rappellera longtemps de la course de samedi en Formule 1600, mais pas nécessairement pour les bonnes raisons.

Le Français s'est fait doubler lors de l'avant-dernier virage par l'Américain Michael Adam et a ainsi terminé en deuxième position pour une troisième fois en autant de courses durant la fin de semaine.

Bonnet a pourtant mené la bonne majorité de l'épreuve, mais les choses se sont compliquées lors du dernier tour.

Avec Michael Adam dans le rétroviseur, le vétéran a semblé gêné par les retardataires lors de l'avant-dernière courbe, ce qui a profité au pilote du Texas qui s'est sauvé avec la victoire.

«C'est dommage, j'étais tout près de l'emporter, mais j'ai été dérangé par les deux autres voitures à la toute fin. J'ai pris une mauvaise décision de les contourner par l'extérieur et Michael en a profité», confiait Bonnet, visiblement déçu de ne pas avoir remporté une épreuve durant la fin de semaine.

Pour sa part, Adam était très heureux du dénouement, lui qui a livré une belle bataille à Bonnet au cours de la journée.

«Ce fut vraiment une fin de course enlevante. J'ai vu la petite ouverture à l'intérieur et j'en ai profité pour dépasser Michel. C'est une belle façon de couronner une fin de semaine incroyable», soutenait le vainqueur de l'épreuve, qui vantait également l'excellente qualité de sa voiture au cours du week-end.

Détenteur de la pole position au terme des qualifications, Trenton Estep a été contraint à l'abandon au sixième tour. C'est le Québécois Olivier Bédard qui a terminé sur la troisième marche du podium.

Avec ces trois deuxièmes places en fin de semaine, Michel Bonnet revendique maintenant 14 podiums en carrière à Trois-Rivières. Le Français occupe le quatrième rang de l'histoire du GP3R à ce chapitre.

En bonne santé?

Seulement 15 coureurs ont pris part aux activités de la Formule 1600, comparativement à 24 l'an dernier. La raison est purement monétaire, alors que plusieurs pilotes n'ont pas le budget nécessaire pour s'assurer un volant sur une base régulière. Cette situation est toutefois loin d'inquiéter le responsable de la série, Marcel Lafontaine.

«La situation économique est cyclique. Présentement, nous sommes dans un petit creux, mais ça va repartir, j'en suis persuadé.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer