Pas de chance pour Gélinas et Hébert

Philippe Gélinas a connu une fin de semaine... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Philippe Gélinas a connu une fin de semaine frustrante. Après avoir été impliqué dans un accrochage lors de la première course, le pilote de Grand-Mère a sauté le moteur de sa Hyundai Genesis Coupé.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Malgré un podium en CTCC vendredi, Philippe Gélinas a connu une fin de semaine frustrante.

Après avoir été impliqué dans un accrochage lors de la première course, le pilote de Grand-Mère a sauté le moteur de sa Hyundai Genesis Coupé.

Co-meneur pour le nombre de podiums en carrière au GP3R avec Marc-Antoine Camirand (20), Jocelyn Hébert a également mangé son pain noir.

Après avoir été victime d'un feu dans son filtreur à huile, le Bécancourois a subi un accrochage vendredi. Il n'a pas pu prendre part à la course de samedi.

C'est Alex Tagliani qui a remporté les deux épreuves de CTCC, ses deux premières victoires à Trois-Rivières depuis 1997 et 1998 en Formule Atlantique.

Carpentier: ce n'est que partie remise

Patrick Carpentier est catégorique: si on le revoit au Grand Prix de Trois-Rivières, ce sera en rallycross.

«Je ne pousserai pas pour un volant dans la série NASCAR Pinty's», a dit le Québécois, samedi, en entrevue téléphonique avec Le Nouvelliste.

«J'analyse les courses à RDS, mais ça arrête là! Mon objectif, c'est vraiment de revenir en rallycross pour 2017 au GP3R. On va s'y prendre différemment pour dénicher un volant compétitif, car les coûts sont plus élevés.»

Dans les coulisses, on dit que Carpentier serait très intéressé à s'impliquer dans une branche québécoise de rallycross. 

Le champion de rallye Antoine L'Estage aurait aussi manifesté de l'intérêt.

Plus riche de 17 000 $!

Le billet gagnant du moitié-moitié de samedi n'ayant jamais été réclamé, les vendeurs ont amorcé la journée de dimanche avec en jeu une cagnotte de 6316 $.

Celle-ci a atteint plus de 17 000 $ après quelques heures et c'est finalement une bénévole du GP3R, Patricia St-Hilaire, qui a remporté la mise.

«La loi nous obligeait à tirer un nouveau numéro après 15 minutes samedi, mais plus personne n'était sur le site, explique le directeur général du Grand Prix Dominic Fugère. Au total, nous avons tiré quatre numéros. Aucun billet n'a été réclamé.»

Les fonds amassés seront distribués à l'organisme Proche aidants des Chenaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer