GP3R: «On vient pour le spectacle»

Le GP3R... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le GP3R

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les averses de l'après-midi ont laissé place à un ciel moins menaçant et les spectateurs ont convergé vers le parc de l'Exposition, vendredi, où les premières courses ont été présentées, marquant ainsi le début de la deuxième fin de semaine d'activités au 47e Grand Prix de Trois-Rivières.

Les premières courses ont été présentées vendredi, marquant... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Les premières courses ont été présentées vendredi, marquant ainsi le début de la deuxième fin de semaine d'activités au 47e Grand Prix de Trois-Rivières. 

Olivier Croteau

Plusieurs amateurs n'ont pas eu peur de la... - image 1.1

Agrandir

Plusieurs amateurs n'ont pas eu peur de la pluie. 

C'était la journée de l'admission gratuite et les familles ont répondu à l'appel. Plusieurs amateurs ayant sans doute été refroidis par la météo, les gradins n'étaient pas aussi bondés qu'à l'habitude. Toutefois, ceux qui avaient pris la peine de se déplacer ne le regrettaient pas.

Marc Bergeron de Trois-Rivières assistait à la grande classique annuelle pour la première fois. Accompagné de sa fille Daisy et de son petit-fils Étienne, il saluait l'initiative de la direction du GP3R d'inclure cette journée gratuite à la programmation, une tradition qui perdure depuis quelques années. «On vient pour le spectacle. Je suis habitué de les entendre du quartier Sainte-Marguerite où j'habite, mais ça ne me dérange pas. Ce n'est pas éternel et c'est plaisant!»

Même son de cloche du côté de Sarah Trépanier, aussi de Trois-Rivières. «La journée gratuite est un bel incitatif pour venir au Grand Prix. Je ne suis pas une fan finie de courses automobiles, mais on aime venir en famille. Nous sommes arrivés sur l'heure du souper à cause de la température.»

Un peu plus loin, Rémi Gélinas de Saint-Jean-des-Piles appréciait les changements et l'évolution de l'événement, lui qui n'avait pas mis les pieds sur le site depuis quatre ou cinq ans. «Je suis déçu car je croyais qu'il y aurait plus de monde. De venir le vendredi me donne une perspective différente de ce à quoi ressemblent les courses tenues en soirée.»

Le site ouvrira au public dès 8 h... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

Le site ouvrira au public dès 8 h samedi matin et quatre courses figurent au menu de la journée. Toutes les séries seront alors sous les projecteurs. 

Olivier Croteau

Près des concessions alimentaires, la famille de Stéphane Houle de Nicolet se réjouissait d'avoir franchi le pont Laviolette pour se mêler à la foule. Un des enfants a eu la chance de monter à bord d'une voiture garée dans les puits.

«Les pilotes sont généreux, c'est vraiment un endroit agréable à fréquenter, mentionnait le père. Nous sommes entrés sans payer comme tout le monde, mais on a quand même acheté de la nourriture et un protecteur d'oreilles pour la plus petite. On a fait une bonne affaire, c'est une sortie peu coûteuse.»

D'autant plus que le spectacle sur la piste a été au rendez-vous. Deux épreuves de monoplaces mettant en vedette les pilotes de la Formule 1600 ont ouvert le bal sur le parc de l'Exposition.

En soirée, alors que le soleil se couchait et offrait un décor de carte postale, les bolides du Championnat canadien des voitures de tourisme ont animé les rues avec succès.

Les dirigeants du Grand Prix de Trois-Rivières gardent espoir d'attirer les foules samedi et dimanche, eux qui avaient annoncé avant le début de la 47e édition qu'ils avaient réussi à vendre plus de billets qu'en 2015. Il s'agirait d'une hausse d'environ 25 %.

Le site ouvrira au public dès 8 h samedi matin et quatre courses figurent au menu de la journée. Toutes les séries seront alors sous les projecteurs.

En fin de soirée, les activités se déplaceront au centre-ville de Trois-Rivières, où les feux d'artifice organisés par Bell devraient en mettre plein la vue aux spectateurs. Les feux sont prévus pour 22 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer