Les bolides en piste!

Après les voitures de rallycross vendredi dernier, c'était... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Après les voitures de rallycross vendredi dernier, c'était au tour des camions NASCAR de se pavaner devant la foule sur la rue des Forges.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les défilés ont la cote à Trois-Rivières ces jours-ci. Après les voitures de rallycross vendredi dernier, c'était au tour des camions NASCAR de se pavaner devant la foule sur la rue des Forges.

Pour une deuxième fin de semaine de suite,... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Pour une deuxième fin de semaine de suite, la ville de Trois-Rivières vibre au son des moteurs alors que le GP3R entame ses dernières journées d'activités. Des courses sont prévues vendredi, samedi et dimanche. 

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Les amateurs de courses automobiles ont pu fraterniser... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Les amateurs de courses automobiles ont pu fraterniser avec de nombreux pilotes, pour la plupart des Québécois. 

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Le Grand Prix de Trois-Rivières a redémarré ses activités jeudi et celles-ci se poursuivront jusqu'à dimanche, autant au centre-ville que sur le site du circuit, dans le parc de l'Exposition.

Il y avait moins de monde que pour le spectacle de dérapage contrôlé et de motocross présenté dans l'ambiance festive du Championnat mondial de rallycross, mais les amateurs de courses automobiles ont tout de même pu fraterniser avec de nombreux pilotes, pour la plupart des Québécois. Par contre, contrairement à il y a une semaine, bien peu d'activités ont été organisées afin de garder les amateurs sur les lieux le plus longtemps possible.

Les voitures de la Coupe Nissan Micra ainsi que celles de la série NASCAR Pinty's étaient stationnées dans le parc portuaire, alors que les passants s'arrêtaient pour les photographier.

«C'est notre plus gros week-end qui s'en vient. Il y a moins de monde aujourd'hui pour la simple raison que nous organisons cette parade le jeudi, et non le vendredi comme la première», expliquait le directeur général du GP3R, Dominic Fugère, conscient que certains bénévoles commencent à ressentir une certaine fatigue.

«Nous avons profité d'une petite pause en début de semaine, mais là on repart de plus belle!»

Au plus grand bonheur des amateurs, certes, mais aussi des pilotes. Ceux croisés au parc portuaire jeudi trépignaient d'impatience à l'idée de défier de nouveau l'étroit parcours trifluvien. Le Grand Prix n'est jamais banal pour eux.

Deuxième au classement de la Coupe Micra, Olivier Bédard parlait d'une fin de semaine exceptionnelle. «Oui, le Grand Prix de Montréal est le plus gros de la saison, sauf que le plus populaire, ça reste celui de Trois-Rivières.»

«On remarque que les gens ici connaissent le sport automobile, ils ne font pas semblant! Il y a des spectateurs présents dans les gradins pour toutes les courses, pas seulement l'épreuve principale. Nous sommes proches de tout et la difficulté du circuit fait en sorte que c'est encore plus intéressant d'y participer», relatait le jeune homme de 19 ans.

Les portes ouvriront donc dès 12 h, ce vendredi, sur le site du Grand Prix. Les spectateurs pourront entrer gratuitement, alors que trois courses figurent à la programmation de cette première journée de courses de la deuxième fin de semaine.

Événement phare du GP3R, le spectacle des feux d'artifice aura lieu samedi soir, à 22 h, au parc portuaire. Un service de navettes de la STTR sera mis à la disposition des citoyens pour la modique somme de 1 $. Les départs se feront du Centre commercial Les Rivières, des Galeries du Cap et du Carrefour Trois-Rivières-Ouest.

Pour revenir à l'action en piste, Dominic Fugère était heureux de confirmer que 22 voitures NASCAR s'affronteront lors de la course principale, dimanche après-midi. On retrouvera notamment parmi les pilotes Andrew Ranger, Alex Tagliani, les frères Dumoulin, Jeffrey Earnhardt, Alex Labbé et Marc-Antoine Camirand.

Au total, six séries différentes rempliront l'horaire des courses.

Le GP3R en bref

Unis contre le cancer

L'initiative des frères Dumoulin afin d'amasser des fonds au profit de la Fondation québécoise du cancer porte ses fruits. Ils ont annoncé jeudi avoir récolté jusqu'à présent 2000 $.

En échange d'un don de 20 $, les amateurs peuvent apposer leur signature sur la carrosserie des voitures de Louis-Philippe et Jean-François. Les personnes intéressées à contribuer cette fin de semaine peuvent d'ailleurs se rendre dans l'espace des puits réservé à l'équipe des deux Trifluviens.

«Tout le monde est touché par cette terrible maladie, mentionne L-P. Nous avons perdu une amie, Geneviève Paquin, qui a succombé à un cancer du foie. Elle venait à toutes les courses, elle était une de nos meilleures fans. Ça faisait longtemps qu'on cherchait une façon de redonner et cette méthode fonctionne, à notre plus grand bonheur.»

Par ailleurs, les dirigeants du Groupe Somavrac ont aussi remis un don d'une valeur de 3000 $. Le copropriétaire de l'entreprise, Marc Paquin, est le père de Geneviève et la soeur de celle-ci, Andréanne, travaille aussi dans la compagnie.

Finalement, le GP3R a érigé un nouveau podium, à la Place André-Pellerin sur le site du Grand Prix, où les spectateurs pourront se prendre en photo avec un trophée en échange d'un don.

Fondateur de la Coupe Nissan Micra, le Trifluvien... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 4.0

Agrandir

Fondateur de la Coupe Nissan Micra, le Trifluvien Jacques Deshaies est heureux de constater qu'il existe un mélange de jeunes espoirs et de pilotes expérimentés dans sa série, qui se veut la plus accessible au pays. 

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Coupe Micra: une série en progression

Près d'une trentaine de pilotes ont confirmé leur participation aux deux courses de la Coupe Nissan Micra et on retrouve, parmi eux, certains conducteurs très expérimentés. Ainsi, Bertrand Godin et Richard Spénard.

Les vieux renards tenteront de défier les jeunes loups que sont Xavier Coupal, Olivier Bédard, Kevin King, Stefan Rzadzinski et Valérie Limoges, pour ne nommer que ceux-là.

«On fait désormais partie du programme de formation de Nissan Motorsports, donc notre série est reconnue pour former des pilotes qui peuvent aspirer aux sommets, se félicite le Trifluvien et fondateur de la série Jacques Deshaies. Il y a eu un gros accident en début d'année à Calabogie, ils ont parlé de nous sur Fox News! L'accident était spectaculaire, mais personne n'a été blessé. Ça prouve que nos véhicules sont sécuritaires et notre série crédible.»

Guide de l'auto: deux citrons!

L'équipe du Guide de l'Auto a présenté jeudi l'édition 2017 de ce qui est considéré comme la bible des connaisseurs de l'automobile au Québec.

Les chroniqueurs et journalistes sondés ont attribué des prix citrons à la Fiat 500L de même qu'à la Mirage de Mitsubishi, qui se voient accorder des notes respectives de 60 % et 59 %. À l'autre bout du spectre, des mentions plus qu'honorables ont été décernées à la Porsche 718 (90 %) de même qu'à la Tesla Modèle S (85 %).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer