Un garage qui change tout pour les Dumoulin

Jean-François et Louis-Philippe Dumoulin sont heureux de pouvoir... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean-François et Louis-Philippe Dumoulin sont heureux de pouvoir miser sur des installations à proximité de leur domicile, mais il reste encore beaucoup de travail à faire pour optimiser les lieux, où l'équipe prépare les quatre voitures pour les activités de la série NASCAR Pinty's.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Yamachiche) La décision comprenait son lot de risques, surtout financiers, mais quelques mois plus tard, Jean-François et Louis-Philippe Dumoulin ne la regrettent pas. Créer leur propre écurie dans la série NASCAR Pinty's s'avère l'une des bonnes décisions d'affaires des Trifluviens depuis la fondation de Dumoulin Compétition en 2009.

Installés dans un garage de la compagnie Groupe Bellemare à Yamachiche, les deux pilotes travaillent avec une petite équipe afin de maximiser le rendement de leurs quatre voitures. Il y en a deux pour chacun d'eux: une servant aux circuits routiers, comme le Grand Prix de Trois-Rivières, et l'autre utilisée dans le cadre des courses présentées sur les tracés ovales.

À l'intérieur de l'entrepôt jeudi, les mécaniciens affiliés au tandem fignolaient les derniers préparatifs en vue de la participation des Dumoulin à l'épreuve de NASCAR. L'aîné de la famille, Jean-François, regardait ses hommes travailler avec une dose bien sentie d'optimisme.

«C'est beaucoup d'ouvrage, mais avec le garage aussi près de Trois-Rivières, ça facilite tellement les opérations», indique celui qui prend part, cette année, à six épreuves de la principale série canadienne, alors que son frère est impliqué à temps plein dans les activités.

«Les responsabilités ont augmenté, mais il y a la fierté de dire que c'est notre équipe. On contrôle notre mécanique, on prend des décisions importantes.»

Trois personnes sont engagées à temps plein, en plus de la dizaine de bénévoles gravitant autour du duo. Le garage, qui a servi à abriter les camions de Groupe Bellemare pendant tant d'années, permet aux Dumoulin de continuer à développer leurs quatre voitures, avec l'aide des chefs d'équipe Billy Burns (L-P) et Robin McCluskey (J-F).

Il reste encore du boulot à abattre pour optimiser le quartier général, mais Jean-François se dit confiant de pouvoir égaler ce qui se fait ailleurs dans la série, notamment en Ontario.

«On doit améliorer la shop c'est certain. Présentement, nous manquons un peu d'outillage. Au niveau des pièces, par exemple, nous n'avons que cinq moteurs pour quatre autos. Dans un monde idéal, ça nous en prendrait six. On rencontre aussi des problèmes avec la livraison, qui est beaucoup plus facile à conclure en Ontario qu'au Québec. Tout est une question de prix. Sauf que nous allons nous adapter!»

Année charnière

L'année qui s'achève s'annonce assez bien remplie pour les deux pilotes. Le plus vieux négocie en ce moment avec l'entreprise Spectra Premium, intéressée à bonifier sa contribution dans le nombre de courses. On parlerait de huit à 12 épreuves au lieu de six. 

Spectra souhaite également installer un nouveau radiateur dans la voiture 04, grâce au partenariat établi en avril entre les deux parties. Les intégnieurs de la compagnie voyageront d'ailleurs à Trois-Rivières ce week-end pour assister au Grand Prix.

Quant à Louis-Philippe, l'entente très profitable qui le lie à WeatherTech Canada vient à échéance à la fin de la présente campagne. Ses récentes performances - deux podiums de suite récoltés dans l'Ouest canadien - lui donnent confiance pour la suite de choses, lui qui aimerait répéter ses prouesses d'il y a deux ans à Trois-Rivières, quand il avait décroché la victoire.

Jean-François, lui, tentera de monter sur son premier podium en NASCAR à Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer