Jeffrey Earnhardt a les yeux sur le doublé

Malgré son inexpérience sur le circuit de Trois-Rivières,... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Malgré son inexpérience sur le circuit de Trois-Rivières, Jeffrey Earnhardt voit grand pour son baptême au GP3R alors qu'il espère réussir un doublé en compagnie de son coéquipier Alex Labbé en NASCAR Pinty's.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Jeffrey Earnhardt ne connaît peut-être pratiquement rien du circuit du Grand-Prix de Trois-Rivières, mais ça ne l'empêche pas d'afficher de grandes ambitions à l'aube de ses premiers tours de piste dans les rues de la cité de Laviolette.

Jumelé au Québécois Alex Labbé au sein de l'écurie Go Fas Racing, l'Américain de 27 ans ne vise rien de moins qu'un doublé sur le podium de l'avenue Gilles-Villeneuve, dimanche après-midi.

«Je m'attends à ce que moi ou Alex gagne la course et que l'autre termine deuxième! Dans le milieu de la course automobile, tu ne sais jamais à quoi t'attendre, bien des choses peuvent arriver, mais notre objectif demeure d'occuper les deux premières positions ici, lance-t-il avec confiance. J'espère que nous aurons beaucoup à célébrer, car on m'a dit que c'était un bel endroit pour s'amuser.»

Débarqué mercredi en Mauricie, Earnhardt devra néanmoins se familiariser rapidement avec l'étroit parcours trifluvien, un circuit que la plupart de ses rivaux connaissent par coeur. Déjà qu'il est habitué de rouler sur ovale, l'ajustement sera d'autant plus grand pour lui.

«Je n'ai jamais fait de circuit routier de la sorte, où ça se joue entre les murs tout au long du parcours. Tout le monde m'a donné le même conseil: ne gaffe pas, car il n'y a pas de place pour se rattraper.»

«Mais ça devrait aller. Alex, va pouvoir m'aiguiller sur les spécificités de la piste. Je vais me fier sur lui pour me permettre de passer à travers du week-end. J'ai aussi visionné quelques courses du passé sur cette piste mais je n'ai pas encore eu l'occasion de marcher sur le circuit. J'aimerais le faire vendredi après-midi.»

Un nom légendaire

Pour les mordus de course automobile, le nom Earnhardt représente évidemment de la musique à leurs oreilles. Alors que Jeffrey demeure un jeunot sur le circuit de la Coupe Sprint, son grand-père Dale est une véritable légende du stock-car à l'instar, dans une moindre mesure, de son oncle Dale Jr.

En combinant son riche héritage familial et son parcours au sein du meilleur circuit de NASCAR, nul doute que le pilote originaire de Mooresville en Caroline du Nord sera assurément surveillé de près par les habitués de la série NASCAR Pinty's. Interrogé à ce sujet, Earnhardt ne semblait pas trop s'en formaliser!

«C'est certain que j'aurai une cible dans le dos. Mais en même temps, tous mes adversaires ont des cibles dans le dos quand je cours. À vrai dire, Alex (Labbé) est le seul qui n'aura pas de cible dans le dos à mes yeux ce week-end!»

«Par ailleurs, le fait que je proviens de la Coupe Sprint ne change rien, la lutte sera certainement très serrée. Ces gars-là sont tous d'excellents pilotes avec beaucoup de talent. En bout de ligne, j'espère réussir à aider Alex à se placer en position de remporter le championnat.»

Cette saison en Coupe Sprint, Jeffrey Earnhardt occupe le 42e rang du classement des pilotes à bord de sa voiture numéro 32 de l'écurie Go Fas Racing. En 10 départs - sur les 22 courses disputées jusqu'à maintenant dans la série en 2016 - son meilleur résultat s'est avéré une 28e position au Kentucky Speedway, le 9 juillet.

«Je suis satisfait dans l'ensemble, mais je ne suis jamais complètement rassasié. Dans la vie, tu ne peux jamais assez gagner. Même si tu gagnes à chaque week-end, tu veux quand même gagner la prochaine course. Nous avons une saison décente avec une jeune et petite équipe qui s'améliore constamment au sein d'une série où on retrouve les meilleurs», souligne celui dont la seule expérience au Canada se résume à une 31e position sous la pluie au circuit Gilles-Villeneuve de Montréal en série Nationwide (aujourd'hui XFinity) en 2009.

«Ça avait bien débuté pour moi, mais la météo était venue compliquer mon expérience. J'espère que ça va se dégager pour ce week-end!»

Labbé ravi

Pour le Victoriavillois Alex Labbé, présentement quatrième au classement des pilote en NASCAR Pinty's, la présence d'Earnhardt est assurément bienvenue. Depuis l'annonce du partenariat, en avril, les deux ont développé une belle complicité qui pourrait offrir de bons résultats en Mauricie.

«Avoir Jeffrey à mes côtés, ça va vraiment m'aider. On a appris à bien se connaître et on s'entend très bien», mentionne le pilote de 23 ans qui compte trois poles positions et une victoire cette saison.

Si Labbé conduira sous pression, dans l'espoir de se rapprocher du sommet de pilotes détenu par Andrew Ranger, il est bien au courant que son coéquipier sera aussi scruté attentivement compte tenu de son nom de famille.

«C'est certain qu'il débarque ici avec de la pression sur les épaules. Mais moi aussi, car je me bats pour les points. Alors j'espère rouler le plus possible en avant et me battre pour la victoire. Jusqu'à présent, j'ai eu de bonnes voitures cette saison.»

Au pied du podium en 2015 à Trois-Rivières, Labbé aimerait avoir l'occasion de sabrer le champagne ce week-end sur ce circuit qu'il affectionne particulièrement. «C'est la course qui se déroule la plus près de chez moi. J'adore l'ambiance et la piste est très serrée et technique. Je m'y sens chez moi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer