Marc-Antoine Camirand impatient de revenir en piste

Marc-Antoine Camirand aura la chance de piloter la... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marc-Antoine Camirand aura la chance de piloter la même voiture qu'il avait qualifiée en première position, il y a deux ans, dans le cadre de l'épreuve de la série NASCAR présentée sur le circuit du GP3R.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il avait promis qu'il participerait au GP3R, même si Dame Chance n'a pas été de son côté cette année. Il a tenu parole.

Grâce à l'appui de précieux partenaires, Marc-Antoine Camirand se glissera de nouveau à l'intérieur de deux bolides, cette fin de semaine, alors qu'il prendra part aux deux courses du Championnat canadien de voitures de tourisme (CTCC) ainsi qu'à l'épreuve reine de la série NASCAR Pinty's.

Pour le pilote de Saint-Léonard-d'Aston, qui a dû patienter tout l'été avant qu'une chance ne se présente enfin, la chance de briller devant ses proches constitue le dénouement longtemps souhaité, d'autant plus qu'il renouera avec un bolide dans lequel il a connu un certain succès en 2014.

En effet, sa voiture NASCAR est la même qu'il avait réussi à qualifier en première position il y a deux ans. Le lendemain, il avait cependant été impliqué dans un spectaculaire accident avec Xavier Coupal, dont la voiture s'était envolée avant d'effectuer quatre tonneaux, sur la rue de Calonne. Déçu, Camirand était revenu aux puits avec une 20e position.

«Nous aurons sensiblement les mêmes réglages qu'en 2014», explique le meneur pour le nombre de victoires dans l'histoire du GP3R (14).

«On a mis toutes les chances de notre côté. Je vais essayer de brouiller les cartes. En tout cas, j'arrive avec pas mal moins de pression que l'année passée, quand j'étais un pilote à temps plein dans la série. Cette fois-ci, je vais juste essayer de pousser ma machine le plus loin possible.»

Camirand travaillera avec Brandon White, le frère de Derek, arrêté il y a quelques mois en lien avec une histoire de contrebande. «C'est lui qui gère l'équipe White Motorsports maintenant et nous entretenons une bonne relation. Pour plusieurs, ça reste l'équipe à Derek et je comprends ça, mais il n'est plus vraiment impliqué à cause des accusations. J'ai confiance en Brandon. D'autres occasions se sont présentées avec des écuries différentes, mais je me sens à l'aise avec eux.»

Propulsé par des ententes avec Automobiles Paillé de Berthierville et Métal Perreault, Camirand a pu tester la voiture lundi du côté de Sanair. Une rare séance d'essais qui ne le dérange pas outre mesure.

«Le plus difficile, c'est d'arriver en milieu de saison et prétendre que tu peux gagner devant d'excellents pilotes qui roulent depuis le mois de mai. Cela ne me fait pas peur, mais c'est assurément un défi supplémentaire.»

Camirand s'inspire de l'histoire de Kevin Lacroix, gagnant du 50 Tours Julia Wine le 2 août 2015. Même s'il n'avait pas touché à un volant depuis 2008, le Québécois avait connu sa part de succès l'an passé en récoltant deux victoires, dont celle de Trois-Rivières.

«Son approche différait de la nôtre, car il ne se battait pas à temps plein dans le championnat. J'arriverai avec la même mentalité en tentant de déjouer les pronostics.»

Aussi en CTCC

Il sera aussi à surveiller en CTCC, où il apparaîtra au sein de la catégorie la plus relevée du plateau en Grand Touring. Son père, Jean-Guy Camirand, lui a préparé une BMW flambant neuve pour l'occasion!

«Comme avec la voiture NASCAR, je n'ai pas eu la chance de la tester beaucoup, mais la mécanique ne nous est pas inconnue.»

Sa dernière participation aux épreuves de CTCC remonte à 2014. L'horaire des deux séries lui permet de concourir autant en NASCAR qu'en voiture de tourisme. «La journée de samedi sera passablement occupée avec les qualifications de NASCAR et une épreuve de CTCC, mais je veux vraiment piloter le plus possible. J'ai été patient assez longtemps!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer