Solberg veut répéter ses exploits de 2014

Petter Solberg avait quitté le parc de l'Exposition... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Petter Solberg avait quitté le parc de l'Exposition en furie l'an dernier, après avoir été victime d'un accrochage avec Timmy Hansen en demi-finale du Championnat mondial de rallycross. Deux fois champion mondial de la discipline, le Norvégien visera une deuxième victoire en trois courses à Trois-Rivières.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'objectif est clair pour Petter Solberg cette semaine à Trois-Rivières: reproduire la formule gagnante de 2014 afin d'oublier au plus vite le cauchemar de 2015.

Vainqueur de la première épreuve du Championnat mondial de rallycross présentée au Canada il y a deux ans, Solberg a joué de malchance l'année dernière quand la voiture conduite par Timmy Hansen est entrée en contact avec la sienne pendant la demi-finale.

Frustrés, les deux s'étaient échangé des mots pas très gentils devant les caméras, qui projetaient l'altercation sur les écrans géants du parc de l'Exposition.

Solberg n'avait pas encore loupé de finale à ce moment-là de la saison et un incident hors de son contrôle l'empêchait de poursuivre cette belle séquence. Heureusement, tout ça est désormais derrière lui. Il faut dire que le titre de champion, son deuxième en autant d'années et acquis au terme de la saison 2015, a aidé à faire passer la pilule!

«Je n'avais pas eu autant de plaisir que durant l'édition précédente», souriait le sympathique pilote, mercredi, en rappelant ses émotions vécues en 2014. À l'époque, et ce en dépit de l'opinion plutôt défavorable d'une majorité, le Norvégien avait lancé au Nouvelliste qu'il trouvait le circuit trifluvien extraordinaire. Selon lui, il s'agissait du meilleur parcours du championnat.

«Je n'ai pas changé d'avis, c'est encore une des mes pistes favorites. Difficile, certes, mais tellement agréable. Les sauts dans l'hippodrome représentent un gros défi et il y a la portion la plus rapide de tout le championnat avant le virage numéro un. Ça donne tout un spectacle. Jusqu'à maintenant, les deux finales présentées ici ont toujours été excitantes.»

Par contre, contrairement aux deux premières éditions, Solberg se pointe en Mauricie dans une autre position que la première au championnat. Tirant de l'arrière par cinq points devant le Suédois Mattias Ekstrom (142 points contre 137), le vétéran de 41 ans n'a savouré qu'une victoire jusqu'ici et c'était au Portugal en ouverture de saison. Ekstrom revendique déjà pour sa part trois victoires.

«Le moment serait idéal ce week-end pour le dépasser au classement. Mattias connaît une excellente campagne, c'est un pilote redoutable autant en rallycross qu'en DTM.»

Les venues de Ken Block et de Sébastien Loeb ont également bénéficié à la série, même si les bons résultats tardent à venir dans le cas de Block, qui n'a cumulé que 23 points. Loeb occupe quant à lui la quatrième position, derrière Ekstrom, Solberg et le coéquipier de Block, Andreas Bakkerud.

«Je pense que Ken réalise que le championnat est très sérieux, mais il peut débloquer à tout moment car il a connu du succès aux États-Unis en rallycross. Pour ce qui est de Sébastien, il n'a pas besoin de présentation dans le monde du rallye!»

Pour revenir à Solberg, il est arrivé à Trois-Rivières en début de semaine. Après avoir profité d'une journée dans la piscine de son hôtel, il a amené son équipe au karting à Pointe-du-Lac. Une dernière activité ludique avant de passer aux choses sérieuses.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer