Les prototypes de retour au GP3R

La série Mazda Prototype Lites débarquera sur le... (Courtoisie)

Agrandir

La série Mazda Prototype Lites débarquera sur le circuit urbain du Grand Prix de Trois-Rivières avec une vingtaine de voitures, le temps d'effectuer deux épreuves.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Treize ans après leur dernière apparition au parc de l'Exposition, des voitures prototypes reviendront au Grand Prix de Trois-Rivières lors de la 47e édition de l'événement, au mois d'août prochain.

La série Mazda Prototype Lites débarquera sur le circuit urbain de la capitale régionale avec une vingtaine de voitures, le temps d'effectuer deux épreuves, a confirmé le directeur général du GP3R Dominic Fugère lundi après-midi. Avant cela, il fallait remonter à 2003 pour contempler des bolides de type endurance au Grand Prix. À l'époque, la série American Le Mans constituait la figure de proue du rendez-vous trifluvien.

«Nous sommes heureux de revoir des sport-prototypes chez nous. Ici, ce sera dans un format sprint, mais j'ai le sentiment que les gens vont apprécier le spectacle», sourit Fugère, fier du partenariat établi avec l'International Motor Sports Association (IMSA), qui organise notamment les 24 h de Daytona et les 12 h de Sebring.

C'est d'ailleurs pour avoir la chance de rouler lors de ces courses prestigieuses que les jeunes pilotes convergent vers la Mazda Prototype Lites.

«Nous sommes contents d'ajouter deux rondes du championnat à Trois-Rivières, a dit dans un communiqué le dirigeant senior chez IMSA Randy Hembrey. Cet événement fait partie de l'histoire de la course automobile grâce à sa grande tradition. Nous avons toujours aimé ce circuit et la réponse des fans. Nous savons que nos équipes et nos pilotes apprécieront ce festival unique.»

Qui sera le plus téméraire?

La Mazda Prototype Lites constitue donc l'antichambre des grandes pointures de l'endurance, dont la série nord-américaine d'endurance WeatherTech SportsCar Championship. Il s'agit d'une série de développement où l'on retrouve plusieurs jeunes espoirs comme des vétérans. On peut la comparer à la Formule Atlantique pour les monoplaces.

Très bruyantes, les voitures attireront sans doute l'attention des amateurs qui déambuleront dans les puits du parc de l'Expo du 12 au 14 août. «Ce sont des voitures avec beaucoup d'appuis aérodynamiques, ils vont donc négocier les virages rapidement. En entrant dans le virage numéro 1, elles ne ralentiront presque pas. Pour les pilotes, le plus téméraire du lot réussira à maintenir la cadence!»

Ce n'est pas Fugère qui a fait les premiers pas dans ce dossier, mais bien les dirigeants de Mazda Prototype Lites. Il faut dire que le constructeur japonais tentait de renouer avec le GP3R depuis le retrait des Star Mazda au terme de l'édition 2013.

«Ils ont travaillé fort pour figurer sur la prochaine programmation, confirme Fugère. Mazda et Cooper Tire adorent le Grand Prix alors pour nous, c'est flatteur. Les pilotes et les équipes se montraient tout aussi intéressés.»

La série comporte deux classes: les Lites One (moteur MZR Mazda 2 litres de 230 chevaux) et les Lites Two (moteur de 2,3 litres de 200 chevaux).

Parmi les pilotes du Québec, Guy Laporte a déjà confirmé sa présence. Valérie Chiasson a quant à elle manifesté de l'intérêt si elle peut miser sur une équipe compétitive. Chiasson a fort bien paru en prototype au Circuit Mont-Tremblant. Quant à Laporte, il a déjà été entraîné par Louis-Philippe Dumoulin.

Ce dernier voyait d'un bon oeil le retour des prototypes dans la cité de Laviolette. Les deux frangins Dumoulin ont connu beaucoup de succès dans ce type d'épreuves, particulièrement Jean-François. «Les Lites ne sont pas les plus puissantes, mais le spectacle est excellent. Je les ai vues à Sebring, les jeunes ont le pied au fond! Personne ne sera déçu», assure Louis-Philippe, qui concentrera néanmoins toutes ses énergies sur la course NASCAR Pinty's au prochain Grand Prix.

«Je ne pense pas prendre le volant en Mazda Prototype, mais ça ajoute des courses intéressantes pour la programmation.»

Les deux étapes de Trois-Rivières meubleront un calendrier de 14 épreuves, dont font aussi partie Watkins Glen, Sebring et le Canadian Tire Motorsport Park, pour ne nommer que celles-là.

Une dernière annonce?

En terminant, Dominic Fugère a confirmé qu'il travaillait sur l'arrivée d'une autre série, mais ne peut en dévoiler davantage pour le moment. En l'espace d'un mois, le GP3R a annoncé la venue de Mazda Prototype Lites et du Championnat AMA Supermoto, ce dernier en partenariat avec Cogeco.

La Mazda Prototype remplacera dans l'horaire de la 46e édition les voitures de la série québécoise Sportsman.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer