Ken Block sera au GP3R

Vedette mondiale de rallycross, Ken Block est surtout... (Championnat mondial de rallycross)

Agrandir

Vedette mondiale de rallycross, Ken Block est surtout connu pour la publication d'une série de vidéos intitulée Gymkhana. La série a été vue sur YouTube par des millions de personnes.

Championnat mondial de rallycross

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les dirigeants du Grand Prix de Trois-Rivières ont eu droit à un cadeau de Noël après le temps, mercredi. Ken Block, sans contredit la plus grande vedette du rallycross sur la planète, prendra part à l'événement l'été prochain.

En carrière, l'Américain, aussi cofondateur de la compagnie de souliers DC Shoes, n'avait participé qu'à deux épreuves du Championnat du monde de rallycross, puisqu'il était inscrit au sein de la série rivale, le Championnat Globall RallyCross. 

Block fera toutefois le saut sur la scène mondiale du rallycross en 2016 en participant aux 12 épreuves du calendrier, dont celle de Trois-Rivières. La nouvelle a été publiée par les organisateurs du Championnat mondial de rallycross.

Les performances en piste de Block ne sont pas la source de sa grande popularité, mais bien plusieurs implications dans les médias, dont une série de vidéos intitulée Gymkhana, où il démontre l'étendue de ses talents.

Cette série a été vue sur YouTube par des centaines de millions de personnes. Block compte d'ailleurs 5 400 000 amateurs sur Facebook, soit deux millions de plus que le champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton.

«Je suis très excité de pouvoir compétitionner pour un titre mondial FIA de rallycross. J'ai apprécié mes six dernières années avec Ford et je suis content de renouer ma relation avec l'entreprise et continuer d'avancer, en plus de recevoir une attention supplémentaire de la part de Ford Performance. Participer au Championnat du monde de rallycross, je ne pourrais pas être plus heureux», a mentionné Block dans un communiqué.

En carrière, le pilote de 48 ans a terminé troisième et deuxième du Championnat Global RallyCross, en 2013 et 2014. Il avait aussi grimpé sur le podium en Norvège, en plus de terminer quatrième en France lors de ses deux sorties sur la scène mondiale FIA. Il a aussi remporté l'argent aux X Games en 2012, terminant derrière Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde de rallye.

Un rêve devenu réalité

Le directeur général du GP3R Dominic Fugère a appris la nouvelle en même temps que tout le monde, mercredi matin sur les réseaux sociaux. Même s'il savait que les deux parties négociaient depuis un certain temps, le grand manitou ne s'attendait pas à recevoir une confirmation aussi rapidement.

Dans les premières minutes suivant l'annonce, la sonnerie du téléphone dans les bureaux de l'organisme a retenti et Fugère a dû gérer l'arrivée de plusieurs courriels.

Car si Petter Solberg et Vaughn Gittin Jr avaient déjà un certain bassin de fans, mais sans plus, Block demeure un athlète très connu mondialement, surtout auprès des jeunes des générations X et Y. Il s'agit aussi de la première grande vedette de rallycross originaire du continent américain à joindre le championnat mondial, occupé depuis 2014 par une majorité de Scandinaves.

«Non seulement parle-t-on d'un excellent pilote, mais il va donner tout un spectacle avec sa personnalité attachante», sourit Fugère, qui raconte que Block avait passé près de deux heures à signer des autographes à Sainte-Agathe-des-Monts, en 2012, dans le cadre du Rallye Défi. «Quand il est parti, plus personne n'attendait dans la file.»

Fugère croit d'ailleurs que Ford a été fouettée par la domination du fabriquant Peugeot lors de la saison 2015. Le constructeur américain compte bien revenir au plus fort de la lutte et c'est avec l'équipe de Block (Hoonigan Racing Division) qu'il compte y parvenir. «Ford est une compagnie mondiale et leur plus grosse vedette, c'est Ken Block.»

Le double champion de rallycross Petter Solberg, figure emblématique de la série, a salué la décision de son futur rival de s'enrôler dans le championnat. D'ailleurs, Solberg se cherche présentement une équipe et les deux vedettes travaillent avec la compagnie Monster's. «Ce ne serait pas impossible qu'ils se retrouvent ensemble. Ce sera un dossier à suivre en tout cas.»

Comme James Hunt

Selon Dominic Fugère, la présence de Block au parc de l'Exposition à compter du 5 août prochain se compare à celle de James Hunt en 1976. Alors sur le point d'être sacré champion du monde de Formule 1, le Britannique avait été délégué par McLaren pour observer un certain Gilles Villeneuve, qu'on qualifiait de pilote prometteur. Villeneuve avait finalement gagné la course devant Hunt.

Le directeur général se plaît à imaginer un scénario semblable 40 ans plus tard. «Pourquoi pas avec un Andrew Ranger ou un Patrick Carpentier?» 

Ça devient possible!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer