Roger Ledoux en doit une à ses mécanos

Jocelyn Hébert a été impliqué dans une collision... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste)

Agrandir

Jocelyn Hébert a été impliqué dans une collision en milieu d'épreuve.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Après avoir détruit sa voiture vendredi soir, Roger Ledoux croyait bien devoir faire une croix sur le Grand Prix de Trois-Rivières en Canadian Touring Car Championship. Mais le travail de ses mécaniciens durant une nuit complète, et un aller-retour à Lachute afin de trouver des pièces de remplacement, lui ont permis de gagner la classe Super Touring, dimanche.

Parti premier, Ledoux a dû se battre avec Nick Wittmer et Alex Tagliani, à l'image de la première course de la série, vendredi. C'était jusqu'à ce que Tagliani connaisse des ennuis mécaniques.

«Ça faisait un tour que je suivais Alex et je trouvais qu'il n'était pas sur la coche, qu'il devrait rouler plus vite, explique Ledoux. Je me suis retrouvé pris derrière lui quand il a ralenti et Nick m'a eu. J'aurais dû regarder un peu plus Nick qu'Alex.»

Embêté par des ennuis d'allumage, «Tag» a finalement rentré aux puits, laissant place à une guerre Ledoux-Wittmer, qui n'a finalement pas duré, puisque le gagnant de vendredi soir a sauté son moteur, laissant le premier échelon à Ledoux, qui a ainsi remporté son premier triomphe en carrière dans les rues trifluviennes.

Deuxième, Mathieu Audette croyait bien pouvoir chauffer Ledoux, jusqu'à ce qu'il ait une bien mauvaise surprise. «J'ai vu que je rattrapais Roger, et j'ai dit à mes équipiers que j'allais le passer prochainement... jusqu'à ce que je réalise que c'était sa femme!»

Audette n'a jamais pu compléter la remontée. Quant à Ledoux, il a révélé que toutes les options avaient été étudiées après que son bolide ait été démoli vendredi soir dans un contact au virage huit.

«J'ai failli offrir un gros cadeau à Nathalie (Hénault, son épouse), pour prendre sa voiture. Ça aurait coûté pas mal plus cher qu'une visite au spa!», a-t-il rigolé.

Hébert sorti de piste

Fait quasi rarissime, le pilote de Bécancour Jocelyn Hébert n'a pas terminé la course en catégorie Touring, gelant son record à 20 podiums au GP3R. Hébert a été impliqué dans une collision en milieu d'épreuve avec Arek Wojciechowski dans le virage Villeneuve. Hébert était à ce moment deuxième alors que son adversaire n'était pas dans le top-5 dans la catégorie supérieure.

«C'est vraiment plate parce qu'il n'était même pas là alors que j'étais deuxième. En plus, Karl (Wittmer), qui a gagné, m'a dit après la course qu'il était sûr que j'allais le dépasser parce qu'il n'avait plus de freins», pestait le vétéran.

nicolas.ducharme@lenouvelliste.qc.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer