Camirand avec Steckly?

Marc-Antoine Camirand pourrait s'aligner avec l'équipe de Scott... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marc-Antoine Camirand pourrait s'aligner avec l'équipe de Scott Steckly en NASCAR Pinty's.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) À trois semaines du début de la saison de NASCAR Canada, Marc-Antoine Camirand ne se fait plus d'illusions quant à ses chances d'être sur la ligne de départ pour l'épreuve inaugurale, au Canadian Tire Motorsport Park en Ontario.

Mais le pilote de Saint-Léonard-d'Aston entrevoit l'avenir à moyen terme avec plus d'optimisme. Si les choses se déroulent comme prévu, sa saison de course au sein de la série Pinty's pourrait commencer le 8 juillet, sur le circuit routier ICAR à Mirabel. 

Toutefois, rien n'est encore coulé dans le béton avec l'équipe White Motorsports, à laquelle Camirand est associé depuis quelques années. L'arrestation de son propriétaire Derek White, visé lors de l'opération Mygale en mars 2016 en lien avec une organisation criminelle dans la contrebande de tabac et le trafic de stupéfiants, a quelque peu ralenti les opérations de l'écurie, comme l'a constaté Camirand.

Il n'est donc pas impossible que le pilote le plus titré de l'histoire du Grand Prix de Trois-Rivières déménage sous d'autres cieux. «Oui, ça fait partie des possibilités. Certains de mes commanditaires principaux seront de retour et c'est certain que je roulerai à Trois-Rivières, je ne sais juste pas avec qui.»

Camirand sera fixé d'ici deux ou trois semaines. Parmi ses autres options, l'équipe de Scott Steckly arrive en tête de liste. Steckly travaille avec Alex Tagliani cette année mais une troisième voiture serait disponible s'il parvient à s'entendre avec Camirand.

«C'est sûr qu'une troisième voiture, ce n'est pas la première d'une équipe. Moi, ça me prend un bon char. Mais j'ai bien failli rouler avec Steckly à Trois-Rivières l'année dernière. C'est plus cher, presque deux fois plus qu'avec la gang de White, sauf que si ça me permet d'être compétitif en piste, je ne dirai pas non. Ça prend un bon chef d'équipe aussi.»

Dumoulin toujours en pourparlers

De son côté, Louis-Philippe Dumoulin demeure en pourparlers avec son commanditaire WeatherTech Canada, avec qui il est affilié depuis cinq ans. 

Une annonce est prévue d'ici le début de la saison de NASCAR. En décembre, le plus jeune des deux frères Dumoulin se montrait confiant d'accoucher d'une entente qui satisferait les deux camps. L'aîné de la famille, Jean-François, prendra part à 10 des 13 épreuves du prochain championnat en vertu d'un partenariat avec l'entreprise québécoise Spectra Premium.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer