Les Dumoulin à ICAR

Jean-François Dumoulin... (Matthew Manor CSCG)

Agrandir

Jean-François Dumoulin

Matthew Manor CSCG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les frères Louis-Philippe et Jean-François Dumoulin seront en action dimanche sur le circuit ICAR à Mirabel dans le cadre du Ecko 100. Le cadet de la famille tentera de relancer sa saison après un début difficile.

Le pilote de la voiture no 47 a en effet dû se contenter d'une 11e place, la semaine dernière à l'Autodrome Chaudière, et deux 12e positions au Canadian Tire Motorsports Park (CTMP) et à Sunset Speedway plus tôt cette saison. Il se retrouve au 8e rang du classement général avec 23 points de retard sur Cayden Lapcevich au premier échelon.

La bonne nouvelle pour Dumoulin est qu'il peut espérer un bon résultat sur le circuit situé sur le tarmac de l'aéroport qui fut à une époque la fierté du Québec. À ses cinq dernières sorties à cet endroit, il a terminé dans le top 5, dont deux podiums. Seule la victoire lui a échappé lors de cette séquence.

«ICAR est une piste où nous devons nous assurer d'avoir les bons réglages. C'est un amalgame de virages serrés et rapides. Cela fait plusieurs années que nous roulons sur ce circuit et nous savons que nous pouvons bien faire», explique Louis-Philippe Dumoulin.

Quant à son frère, il fera son retour à la compétition après avoir décroché une sixième place à travers le tumulte dans lequel s'est conclue la première épreuve de l'année au CTMP. Jean-François, qui dispute une demi-saison, continuera de peaufiner son bolide en vue du Grand Prix de Trois-Rivières.

«Les essais de vendredi dernier à ICAR se sont bien déroulés par rapport aux conditions du circuit. La voiture no 4 est prête depuis quelques semaines et nous avons très hâte d'être en piste. Courir au Québec, c'est toujours important pour mon frère et moi, ce sont nos partenaires, amis, fans, familles qui viennent nous encourager et c'est tellement motivant», souligne l'aîné, qui s'était contenté d'une 14e position à cet endroit l'an dernier.

Si Lapcevich occupe le premier rang au classement, les Dumoulin devront garder un oeil sur celui qui occupe le deuxième échelon, Andrew Ranger. Il a gagné trois des quatre dernières épreuves à cet endroit, battu uniquement par Kevin Lacroix en 2015. Lacroix, qui avait eu le meilleur sur Ranger à Trois-Rivières, sera aussi une menace durant le week-end.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer