Nascar Canada: Dumoulin est dû pour gagner

Louis-Philippe Dumoulin... (Olivier Croteau)

Agrandir

Louis-Philippe Dumoulin

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Avec deux nouvelles voitures sous son contrôle, Louis-Philippe Dumoulin ne cache pas qu'il est en rodage en ce début de saison.

Après avoir testé une première fois sa voiture de circuit routier dans un cadre compétitif au mois de mai, le pilote de Trois-Rivières répétera l'exercice en fin de semaine, mais avec sa voiture de circuit ovale, alors que les activités de la série Nascar Pinty's se déplacent du côté d'Innisfil, au nord de Toronto.

Douzième au Canadian Tire Motorsport Park le 22 mai, Dumoulin a clairement identifié ses intentions pour cette deuxième course. De son propre aveu, ça fait trop longtemps qu'il n'a pas gagné une épreuve. Et il compte remédier à la situation.

«On s'en va là pour gagner! Les gars de l'Équipe Dumoulin ont apporté les ajustements dans notre garage de Trois-Rivières et on souhaite que ces changements amènent du positif», déclarait le champion en titre de 2014, en entrevue depuis Toronto.

«Ma dernière victoire remonte au GP3R d'il y a deux ans. Même si j'ai obtenu quelques podiums par après, rien n'égale une victoire et j'avoue que je commence à trouver que ça fait un petit bout de temps! Sauf qu'il ne faut pas sauter d'étapes non plus.»

En ce sens, Dumoulin rappelle qu'une voiture neuve n'est pas nécessairement un gage de succès sur le court terme. «Les gens ont l'impression que c'est mieux d'en avoir des neuves, mais en course automobile, ça ne fonctionne pas comme ça. Il faut un certain temps pour trouver ses repères.»

Le Sunset Speedway proposera aux pilotes un circuit avec inclinaison prononcée. On prévoit aussi plusieurs participants en piste, ce qui devrait créer de nombreuses batailles et, inévitablement, des accrochages.

Louis-Philippe Dumoulin voudra sans doute éviter de croiser Jason Hathaway, qui l'a envoyé en tête-à-queue il y a un mois, à Bowmanville. Ajoutez à cela des problèmes de freins et de moteur et vous avez un beau mixte pour créer une fin de semaine à oublier. «On repart sur de nouvelles bases, du moins je l'espère!»

L'épreuve d'Innisfil sera la première de sept ovales en 2016. Puisque son frère Jean-François ne participera pas à cette manche, L-P a pu miser sur l'expertise du chef d'équipe de ce dernier, Robin McCluskey, un spécialiste de circuit ovale. «Il a travaillé avec Billy [Burns] pour nous monter une voiture compétitive. Maintenant, ça prend des résultats.»

La course est prévue samedi à 18 h 30.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer