NASCAR: une nouvelle ère s'amorce pour les Dumoulin

Louis-Philippe Dumoulin... (Olivier Croteau)

Agrandir

Louis-Philippe Dumoulin

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'ère de l'écurie Dumoulin Compétition peut enfin commencer! Après avoir longtemps songé à créer leur propre équipe, 100 % trifluvienne, les frères Louis-Philippe et Jean-François Dumoulin vont vivre leur baptême sous la même bannière ce week-end à l'occasion de la première épreuve de la série NASCAR Pinty'y, le Clarington 200 présenté au Canadian Tire Motorsports Park.

Jean-François Dumoulin... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Jean-François Dumoulin

Olivier Croteau

Champion de la série en 2014, Louis-Philippe Dumoulin voudra retrouver la plus haute marche du podium cette saison. Malgré six présences dans le top-5 l'an dernier, le drapeau à damiers lui a échappé à chacune des 11 courses, ce qui lui a finalement valu une quatrième position au classement général.

Avec son nouveau chef d'équipe, Bill Burns, le cadet de la famille est confiant de reprendre sa place au sommet au volant de la voiture #47 WeathertechCanada/Groupe Bellemare.

«L'an dernier, je n'ai juste pas été capable de concrétiser les victoires. Il y a des années où la chance te sourit moins, mais il faut toujours continuer à travailler fort à travers ça. Cette année, on a une seule vision et c'est de gagner des courses et gagner le championnat», mentionne le pilote de 37 ans qui a reçu sa première visite de la cigogne cette semaine, à quelques jours de l'ouverture de la campagne 2016.

Dimanche, sur le circuit routier de Bowmanville, il tentera de signer une troisième victoire en carrière à cet endroit. Encore une fois, la tâche ne s'annonce pas facile avec un peloton qui promet d'être fort relevé avec, entre autres, Scott Steckly (champion de 2008, 2011, 2013 et 2015), Andrew Ranger (champion de 2007 et 2009), D.J. Kennington (champion de 2010 et 2012) ainsi que Alex Tagliani.

«On ne va pas là pour être figurant, on veut rouler en avant du peloton. C'est un long championnat de 12 courses, alors il faudra piloter intelligemment», souligne celui qui disputera sa 60e course dans la série canadienne de NASCAR en lever de rideau de sa cinquième saison complète.

Maximiser les résultats

De son côté, Jean-François Dumoulin tentera de maximiser ses résultats lors des six courses prévues à son programme cet été. Après une première saison complète en 2015, l'aîné de la famille pourra prendre la piste lors de la moitié des épreuves grâce à son important partenariat avec Spectra Premium.

Au terme des 11 courses la saison passée, il a pris le huitième rang du classement général, à deux maigres points du cinquième échelon, grâce à notamment quatre résultats dans le top-5. C'est d'ailleurs au Canadian Tire Motorsports Park qu'il a enregistré son meilleur résultat, avec une troisième position lors de la première course du calendrier 2015. «En étant propriétaires de notre propre écurie, on peut mieux de se préparer. L'objectif va être de se concentrer sur les résultats plutôt que sur le nombre de courses. L'an passé, l'objectif était de faire l'année au complet, mais on avait connu quelques problèmes avec la voiture, notamment avec les freins. Là, c'est réglé, on contrôle notre sort. On a fait de bons tests à Mosport où j'ai roulé plus vite que l'an dernier», raconte le pilote de la voiture 04 Spectra Premium/Bernier Crépeau/Groupe Bellemare/Mia.

En prenant la piste lors des événements les plus importants de la série, Jean-François Dumoulin espère ainsi attirer les regards d'éventuels partenaires. «On veut être compétitif et obtenir de la visibilité.»

Camirand ronge son frein

Pendant ce temps, Marc-Antoine Camirand n'a toujours pas trouvé de volant pour la saison 2016 en NASCAR Pinty's. Après une campagne 2015 à temps plein, où il a terminé sixième au classement général et deuxième au classement des recrues, le pilote de Saint-Léonard-d'Aston devra suivre le début de la campagne à distance. Si le reste du calendrier apparaît incertain, il apparaît acquis que Camirand roulera au Grand Prix de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer