Le rythme effréné sourit à J.-F. Dumoulin

Jean-François Dumoulin a réussi sa meilleure performance en... (Photo: Dumoulin Compétition)

Agrandir

Jean-François Dumoulin a réussi sa meilleure performance en carrière sur un circuit ovale en série NASCAR Canadian Tire. Il souhaite maintenant poursuivre sur cette lancée en assurant son volant pour les épreuves à venir dans l'Ouest canadien.

Photo: Dumoulin Compétition

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) À sa deuxième course en carrière sur ce type de circuit en série NASCAR Canadian Tire, Jean-François Dumoulin a réalisé un étonnant top-5 sur l'ovale d'un tiers de mille du Sunset Speedway, samedi à Innisfil, près de Barrie en Ontario.

L'aîné des frères Dumoulin a terminé au cinquième rang du Leland Industries 300, remporté par Alexandre Tagliani, qui était dans une classe à part. Tag a devancé tous ses adversaires en piste par au moins un tour, dont Jason Hathaway (deuxième) et Cayden Lapcevich (troisième). Du coup, il a remporté sa première course, toutes séries confondues, en près de sept ans.

Scott Steckly a terminé tout juste devant Dumoulin. Trois autres Québécois, dont deux pilotes de la région, ont aussi fait partie du top-10, soit Alex Labbé (septième), Marc-Antoine Camirand (huitième) et Louis-Philippe Dumoulin (dixième). Andrew Ranger a dû abandonner en raison d'un ennui mécanique.

Pour un deuxième week-end de courses en trois occasions, c'est donc Jean-François qui a attiré l'attention pour les bonnes raisons. Dans une épreuve au rythme effréné - seulement deux drapeaux jaunes ont été signalés sur les 300 tours -, le Trifluvien de 39 ans a propulsé sa Dodge numéro 4 Bernier CrépeauGroupe BellemareMIA de la 16e position sur la grille de départ à la cinquième au moment où le drapeau à damier a été agité.

Tout ça sans les relances qui, normalement, permettent aux voitures derrière de regagner le terrain perdu. C'est donc dire que la voiture de Dumoulin était pour le moins assez performante en fin de semaine.

«On a effectué les changements nécessaires après Vallée-Jonction et ç'a paru sur la piste. Chapeau à toute l'équipe d'Éric Laperle», souriait le principal intéressé, qui ne misait que sur 80 tours de pratique sur ovale avant les courses des deux dernières semaines.

«J'ai senti dès le départ samedi qu'on allait remonter malgré une qualification difficile. Maintenant, l'objectif consiste à se trouver des partenaires pour tenter d'aller dans l'Ouest canadien. On verra après ICAR (Mirabel) le 5 juillet si ça vaut la peine. Mais en ce moment nous sommes cinquièmes au classement et on y pense», soutient celui qui, au début de la saison, avait prévu participer à au moins six des onze manches du championnat.

Quant à Marc-Antoine Camirand, il a dû négocier avec une voiture capricieuse pendant toute la journée. «Je n'ai pas eu de plaisir comme à Vallée-Jonction, mais j'ai encore gagné du terrain en ovale. Maintenant, j'ai hâte de rouler sur un circuit routier à Mirabel!»

Finalement, Louis-Philippe Dumoulin a de nouveau été obligé de ronger son frein, après avoir qualifié sa Dodge numéro 47 WeatherTech CanadaGroupe Bellemare septième. La bonne nouvelle, c'est qu'il n'accuse qu'un retard de19 points sur le meneur au championnat Jason Hathaway(126 contre 107) après trois rendez-vous.

«Nous espérions un drapeau jaune pour améliorer les réglages qui n'étaient pas du tout adaptés. Avec seulement deux neutralisations, l'objectif était de terminer la course et s'assurer d'accumuler un maximum de points», a révélé le champion défendant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer