Dumoulin en terre sainte du NASCAR

Louis-Philippe Dumoulin a eu droit aux grands honneurs... (Photo NASCAR)

Agrandir

Louis-Philippe Dumoulin a eu droit aux grands honneurs lors du Gala des champions de NASCAR.

Photo NASCAR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La belle saison qu'a connue Louis-Philippe Dumoulin s'est conclue samedi soir à Charlotte, en Caroline du Nord, alors que NASCAR l'a honoré en compagnie des autres champions des séries régionales de la planète.

Le Trifluvien s'est ainsi retrouvé aux côtés des champions des séries Whelen Modifiés et All-American, K&N Est et Ouest, du Mexique et de l'Europe devant le gratin du monde de la course de stock-car.

«C'était une belle soirée et c'était extrêmement spécial. Avec NASCAR, c'est toujours big, ils ne font rien à moitié», note le pilote.

Dumoulin a eu droit à une bague de la part de l'organisation afin de souligner son accomplissement, mais il n'a pas été le seul Québécois à grimper sur la scène, puisque Martin Roy, de l'écurie King Autosport, a représenté Marc-André Bergeron à titre de propriétaire de l'année au Canada. Le chef d'équipe de la voiture 47, Mario Gosselin, a quant à lui eu droit au même titre dans sa catégorie.

De plus, l'entreprise WeatherTech, qui appuie Dumoulin monétairement, a été nommée commanditaire de l'année dans la série NASCAR Canadian Tire. Cette récompense, en compagnie du titre de champion de son pilote, devrait faciliter la conclusion d'une nouvelle entente entre les deux parties, Dumoulin avouant que c'est presque chose faite.

«On a eu des pourparlers récemment et ça c'est très bien déroulé. On devrait avoir de bonnes nouvelles à annoncer bientôt.»

Lors de leur passage dans la mecque du NASCAR cette semaine, Dumoulin et les autres pilotes en ont profité pour visiter les installations de plusieurs écuries de Coupe Sprint et de la série Nationwide. Étonnamment, malgré l'éloignement, le Trifluvien n'avait pas besoin de se présenter.

«Les gars suivent ça. Ce sont tous des passionnés. La compétition est forte au Canada et les gens sont super intéressés et suivent ça. C'est arrivé que des gars sont venus me voir et ils savaient qui j'étais. C'est le fun.»

Le pilote de 35 ans en a profité pour serrer quelques mains qui pourraient être utiles dans les prochaines années, lui qui ouvre la porte à la possibilité de participer à quelques courses de Nationwide (Xfinity) dès le printemps prochain.

«Nous avons des gros noms (en NASCAR Canadian Tire) comme des Villeneuve, Ranger, Steckly, Tagliani et autres. Les gens voient que ces coureurs font bien quand ils vont en Nationwide, et lorsqu'ils voient que je suis le champion de cette série, ça pèse lourd dans la balance.»

Un passage en Nationwide ne se fera toutefois pas à tout prix, et Dumoulin a pris la décision de concentrer la grande partie de ses efforts sur ce qui se passe au nord de la frontière bien avant la série Nationwide ou encore la course d'endurance.

«C'est sur que je préférerais avoir quelque chose à long terme en NASCAR Canada en signant pour plus d'une année, mais si on peut faire une course ou deux en Nationwide, ce serait le fun. On a parlé à quelques personnes. Vouloir aller en Nationwide, je pourrais, mais je ne veux pas que ça se fasse dans une petite écurie avec une voiture de fond de grille», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer