Course automobile: une nouvelle série voit le jour

Les pilotes pourront se procurer une Nissan Micra... (Photo: Courtoisie)

Agrandir

Les pilotes pourront se procurer une Nissan Micra adaptée pour la course automobile. Le moteur de 1,6 litres développant 109 ch ne sera pas modifié, contrairement à plusieurs autres pièces.

Photo: Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les pilotes de sport automobile à la recherche d'une voiture à coût abordable auront une nouvelle série vers laquelle se tourner dès l'année prochaine. La Coupe Nissan Micra a été fondée hier avec, comme promoteur, le Trifluvien Jacques Deshaies. Un arrêt au Grand Prix de Trois-Rivières semble plus que probable.

Ce nouveau championnat mettra en opposition des voitures monotypes, c'est-à-dire ayant toutes les mêmes caractéristiques. Elles seront préparées au même endroit au coût de 19 998 $ et seront testées par le même pilote, Jean-François Dumoulin. «À ce prix, elles seront prêtes pour la course. Il faut ajouter entre 15 000 $ et 20 000 $ comme budget pour la saison», indique Deshaies.

Ce dernier souligne le côté abordable de cette nouvelle série et que le pilotage sera à l'honneur. La réglementation sera sévère afin de s'assurer que les pilotes ne modifient pas leur voiture.

Deshaies est présentement en discussion avec quelques dirigeants de pistes afin de mettre sur pied son calendrier pour la prochaine période estivale. Une dizaine d'épreuves sont prévues sur quatre ou cinq fins de semaines de courses. Le GP3R et le Grand Prix de Montréal ont été approchés, tout comme l'Autodrome St-Eustache et le Circuit Mont-Tremblant. «Ce n'est pas définitif, nous n'avons pas encore paraphé d'ententes avec les promoteurs, mais les pourparlers vont très bien», poursuit-il.

Jusqu'à présent, l'enthousiasme semble plus qu'intéressant de la part de futurs pilotes. Déjà, l'objectif de 25 inscriptions est en voie d'être atteint. Le nouveau promoteur espère non seulement attirer des coureurs vétérans, voire même retraités, mais aussi des plus jeunes.

«Le but de l'opération, c'est de créer une structure dans le sport automobile. Au hockey, il y a des étapes à suivre. Tu ne peux pas passer du pee-wee au junior. En sport automobile, ça n'existe pas. Nous voudrions qu'un pilote qui termine en karting se joigne à cette série monotype afin de peaufiner son apprentissage. Après, il pourrait aller dans une série de super production.»

La nouvelle Coupe Nissan Micra n'est pas sans rappeler la Coupe Echo qui avait connu un certain succès dans les années 2000 au Québec. Deshaies voit plutôt un lien avec la série Honda Michelin, dans les années 1970 et 1980, puisque les deux championnats sont appuyés par le penchant canadien du manufacturier, ce qui n'était pas le cas de la Coupe Echo.

Une expansion d'un océan à l'autre est d'ailleurs au menu pour les prochaines années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer