Les sprints font place à la compétition

Les sprints ont attiré de nombreux curieux au... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Les sprints ont attiré de nombreux curieux au lac Saint-Louis à La Tuque. C'est le duo formé de Samuel Frigon et Christophe Proulx qui s'est imposé devant celui de Steve Lajoie et Guillaume Blais. La paire formée de Jimmy Pellerin et Joël Lacroix a pris le troisième rang.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) La température très automnale de vendredi n'aura heureusement pas refroidi l'ardeur des amateurs de course de canots. Ils ont été nombreux à se déplacer au lac Saint-Louis, en plein coeur du centre-ville de La Tuque, pour assister aux sprints de la Classique internationale de canots de la Mauricie. La table est mise pour la compétition qui débute aujourd'hui.

«Je pense que c'est l'année qui pourrait être celle de toutes les surprises. Il y a au moins sept ou huit équipes qui peuvent aspirer aux trois premières positions, et même la première. Ça va être une course très enlevante! Il y a des équipes extrêmement compétitives des États-Unis et des duos québécois aussi à surveiller», a lancé le directeur général de la Classique internationale de canots de la Mauricie, Stéphane Boileau.

Les participants de la Classique devront être vigilants en raison de la température alors qu'on prévoit seulement sept degrés samedi matin pour le départ, mais le soleil devrait être au rendez-vous. La température pourrait par ailleurs grimper jusqu'à 20 degrés pour cette première journée.

«Le danger, ce sont les blessures. Le problème c'est de ne pas être assez réchauffé pour un effort intense. Jusqu'à maintenant ça va bien», a lancé M. Boileau.

Évidemment, la température pourrait venir influencer aussi les résultats. Les plus expérimentés pourraient avoir un avantage s'il y a du vent et des vagues, notamment dans le secteur de Grandes-Piles selon le directeur général. «Les jeunes peuvent surprendre, les vétérans peuvent être avantagés. Il y a beaucoup de points qui seront à surveiller. Est-ce que tout va être joué avant la dernière étape, ça se peut que non! Les vétérans pourraient prendre l'avantage dans la 2e étape, mais les jeunes, au niveau du portage qui est très long à Grand-Mère, pourraient prendre l'avantage. Ça va être excitant à suivre», a noté M. Boileau.

Le coup d'envoi sera donné officiellement samedi matin au quai Dénommée-Goyette. Le départ offre un spectacle enlevant et plusieurs centaines de personnes y assistent chaque année. «C'est un site qui est unique en soi. Il y a beaucoup de place pour observer le départ et c'est monté en estrade. Le départ à La Tuque, c'est un événement en soi», a commenté Stéphane Boileau.

Un succès pour les sprints au lac Saint-Louis

Les gens ont répondu présent encore une fois au lac Saint-Louis pour les sprints et le mesurage. Le directeur général promet d'ailleurs des surprises pour l'an prochain. «J'ai l'impression même que sur le site, il y a un peu plus de monde. C'est agréable. [...]On travaille toujours les sites. Il y a de beaux développements qui s'en viennent au lac Saint-Louis entre autres. On prévoit optimiser ça et capitaliser sur ça. On va faire en sorte que ce soit encore mieux l'an prochain», a lancé le directeur général.

Pour lui, l'événement du lac Saint-Louis s'est révélé encore une fois un grand succès. «On va continuer à investir et à aller de l'avant. L'année prochaine il y aura de grosses surprises. C'est extraordinaire. C'est pour ça que les gens doivent venir ici voir les sprints, dormir à La Tuque, assister au départ et s'amuser tout le long de la route 155 ensuite», a-t-il indiqué.

«En plus les gens peuvent arrêter à l'entrée de la ville au Parc des chutes. Ça tombe bien, on y explique l'histoire de la rivière, du canot, et de madame McCormick», a-t-il conclu.

L'As du piano pourra-t-il renverser la vapeur?... (Audrey Tremblay) - image 2.0

Agrandir

L'As du piano pourra-t-il renverser la vapeur?

Audrey Tremblay

Rabaska: les Mauriciens menacés par un drakkar

Depuis l'arrivée des embarcations de type rabaska à neuf à la Classique internationale de canots en 2015, les podiums ont été l'affaire des équipes de la Mauricie. Après l'avoir emporté la première année, l'équipe Hockey Lemay a laissé sa place à l'As du piano en 2016. La lutte devrait de nouveau se faire entre ces deux formations... à moins qu'un drakkar vienne jouer un mauvais tour aux embarcations locales.

En effet, l'équipe du Drakkar de Beauce s'est illustrée cet été en terminant en première place du Circuit provincial R9 avec trois victoires. L'As du piano a dû se contenter du deuxième rang, alors que Hockey Lemay n'a participé qu'à une course. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une représentation parfaite du calibre des équipes, nul doute que les Beaucerons seront à surveiller. «Je pense qu'ils peuvent se faufiler parmi le top 3, mentionne Alain Lamontagne, rameur-entraîneur pour l'As du piano. On a confiance, mais on sait que la lutte va être féroce avec Hockey Lemay. Ils ont beaucoup de jeunes athlètes qui sont au club de canotage du Cap et qui compétitionnent régulièrement. Ils sont bons sur de courtes distances, mais la Classique, c'est une autre paire de manche, avec plein de pièges».

L'équipe Gervais Auto 2.0 complète ce top 4 en vue d'une place sur le podium.

Des conditions rapides

Dame Nature n'a pas été des plus clémentes envers le Québec dans les derniers mois. Le printemps a été pluvieux à un tel point que la rivière était sortie de son lit. De plus, l'été n'a pas été des plus chauds et les prédictions n'annoncent rien de très intéressant pour ce week-end. La rivière Saint-Maurice est haute, même si son débit est contrôlé par Hydro-Québec, ce qui pourrait donner des temps très rapides dans toutes les catégories, particulièrement en rabaska.

«Comme nos embarcations sont les plus pesantes, il y a moins de pièges puisque les battures sont moins dérangeantes. Ça va donner de belles courses», estime Lamontagne.

Les légendes de retour

Afin d'attirer un maximum de canotiers, la Classique tente de développer diverses catégories de compétiteurs, dont les seniors (50 à 60 ans) et les vétérans (60 ans et plus) en C2. L'initiative permettra le retour sur la rivière du duo de Bruce Barton et Solomon Carriere, qui avait laissé sa marque en remportant la course en 1987. Nicolas Ducharme

L'Hommage à Metallica par AlcoholicA a attiré plusieurs... (Audrey Tremblay) - image 3.0

Agrandir

L'Hommage à Metallica par AlcoholicA a attiré plusieurs centaines de personnes à La Tuque.

Audrey Tremblay

Hommage à Metallica à La Tuque

La scène des jeudis centre-ville à La Tuque a servi à donner le coup d'envoi à la programmation des spectacles entourant la Classique internationale de canots de la Mauricie. L'Hommage à Metallica par AlcoholicA a attiré plusieurs centaines de personnes à La Tuque, une foule record selon les organisateurs. Samedi, un hommage à Bryan Adams est prévu à Shawinigan. Toujours à Shawinigan le 3 septembre, les gens pourront voir et entendre un hommage au groupe Kiss tandis qu'à Trois-Rivières ce sera un hommage à AC/DC le même jour.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer