«L'avenir s'annonce rayonnant» pour la Classique, selon Boileau

La 83e édition étant maintenant chose du passé, les... (Andréanne Lemire, Le Nouvelliste)

Agrandir

La 83e édition étant maintenant chose du passé, les dirigeants de la Classique internationale de canots s'attaqueront à son plan de développement stratégique des trois prochaines années.

Andréanne Lemire, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Ravi du déroulement de la 83e édition de la Classique internationale de canots de la Mauricie, Stéphane Boileau a les yeux tournés plus que jamais vers l'avenir.

Après trois ans à la tête de l'événement, le directeur général se dit prêt à faire passer l'événement à un autre niveau, notamment grâce à la webdiffusion de la course qui offre une plateforme de promotion inestimable.

«L'avenir s'annonce rayonnant», a pavoisé le DG qui était d'abord débarqué à la présidence de la Classique à l'aube de la 81e édition.

À son arrivée à la tête de la Classique, en 2014, Boileau avait d'ailleurs fixé trois objectifs majeurs afin de redresser un événement qui battait de l'aile.

Ainsi, le directeur général se félicite d'avoir réussi à rétablir le dialogue entre les organisateurs de la Classique et les canotiers en C2 ainsi qu'en rabaska (R9), en plus d'avoir doté la Classique d'une équipe permanente pour veiller aux opérations de l'événement à l'année longue.

Mais par-dessus tout, Boileau caressait le rêve de présenter la course de 200 kilomètres sur le Web. Ce rêve s'est matérialisé cette année grâce à un partenariat avec la firme Obvious C, propriété du Shawiniganais Alexandre Casabon. La première mouture de la webdifussion semble justement avoir enchanté l'organisation.

Au-delà du nombre d'internautes touchés - 75 000 visiteurs uniques qui ont visionné en moyenne 9 minutes - c'est la provenance de ceux-ci qui a surtout étonné le DG de la Classique. Tandis que 5000 personnes se sont connectées depuis les États-Unis, il y en a 600 qui l'ont fait en Grande-Bretagne, 500 en Espagne et autant en France.

«C'est clair qu'on va le refaire et ça va être encore mieux la prochaine fois! En tout, il y a des gens de 12 pays qui se sont branchés. Ça offre une grande visibilité à nos partenaires et ça devient un bel outil pour recruter de nouveaux athlètes. En plus, ça offre une carte de visite incroyable pour la Mauricie.»

Vers l'avenir

Maintenant ces trois premières années complétées à la barre de la Classique, Boileau se dit prêt à travailler sur un nouveau plan de développement pour les trois prochaines éditions.

Le premier item sur sa liste sera de réussir à développer davantage de sites d'observation le long du parcours, de La Tuque à Trois-Rivières, afin de permettre aux amateurs de vivre de plus près la course. «La région doit se mobiliser pour rendre la rivière plus accessible.»

De plus, malgré deux premières années décevantes, Boileau entend poursuivre ses efforts afin de développer le kayak à deux (K2), tout comme le canot à quatre (C4) qui était en démonstration avec une seule embarcation cette année. «On s'attendait à plus, mais on demeure optimiste.»

Le signal cellulaire

Cependant, avant même de s'emballer à propos de l'avenir, Boileau aimerait voir un dossier se régler dans les plus brefs délais: le fameux réseau cellulaire inexistant à certains endroits entre Trois-Rivières et La Tuque.

«C'est impossible de gérer un événement comme il se doit sans réseau cellulaire. Je ne comprends pas que ça ne soit pas réglé encore. Il faut absolument que ça aille de l'avant le plus rapidement possible.»

Aux dernières nouvelles, le projet devait se mettre en branle en 2017 et se concrétiser quelque part en 2018, notamment avec la construction de deux tours aux kilomètres 42 et 90 de la route 155.

«Non seulement, c'est un élément de développement essentiel pour la Classique, mais aussi pour l'ensemble de la région.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer