Proulx et Lajoie aux commandes après une étape

Steve Lajoie et Christophe Proulx font assurément partie... (Caroline Bérubé)

Agrandir

Steve Lajoie et Christophe Proulx font assurément partie des favoris pour remporter la 83e édition de la Classique internationale de canots de la Mauricie.

Caroline Bérubé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rives) Christophe Proulx et Steve Lajoie ont pris les commandes de la 83e édition de la Classique internationale de canots de la Mauricie, samedi, en complétant la première étape avec une petite priorité de 12 secondes devant le duo champion en titre formé de Mathieu Pellerin et Guillaume Blais.

Les meneurs ont bouclé les 75 kilomètres entre La Tuque et Trois-Rives en 4 heures 46 minutes et 55 secondes. Vainqueur de la course AuSable River Canoe Marathon, au Michigan plus tôt cet été, Proulx se disait satisfait de la complicité établie avec son nouveau coéquipier.

«On est une équipe très jeune. Ça fait à peine six fois qu'on rame ensemble. Steve a beaucoup d'expérience et j'ai pu apprendre beaucoup de lui aujourd'hui», a souligné le Shawiniganais de 21 ans.

Sans surprise, les deux équipes de tête ont bataillé tout le long de la première étape, parvenant à se distancer considérablement du reste du peloton à leur poursuite.

À son retour à la Classique, après une absence d'un an, l'octuple vainqueur Steve Lajoie était ravi de cette première étape. «Ça s'est super bien passé. Mon partner était sur la coche. Tout a bien fonctionné. Les deux premiers canots, on a réussi à prendre l'avance et c'est ce qu'on voulait. On a bien travaillé ensemble par la suite.»

Chez les deuxièmes, la satisfaction était quelque peu en demi-teinte. «Ça s'est bien passé, sauf dans les 15 dernières minutes. C'est là qu'ils ont réussi à se détacher. On a essayé de les distancer à quelques fois pendant la première étape, mais ça n'a pas fonctionné. Ils étaient tenaces. Ça ne s'est pas passé comme on souhaitait», a commenté Mathieu Pellerin.

«Steve ce n'est pas un deux de piques et Christophe est en pleine ascension. Ils étaient très rapides aujourd'hui. Mais s'ils ont réussi à prendre 12 secondes aujourd'hui, j'imagine qu'on est capable de le faire dans la deuxième étape. Au moins, on est encore dans le coup», a renchéri Guillaume Blais.

Derrière, la lutte a été tout aussi intense entre les positions trois à cinq. Dans un trio au coude à coude, le tandem des frères Tommy et Jimmy Pellerin (4h50m17s) a coiffé Michael Davis et Samuel Frigon (4h50m18s) ainsi que Frédéric Blais et Ben Schlimmer (4h50m19s).

R9: L'As du Piano devant

Du côté des rabaskas, l'As du Piano Transport a donné le ton au week-end en croisant le fil d'arrivée en premier (4h49m33s) au pont de la rivière Matawin de Trois-Rives, avec une minute de priorité sur leurs poursuivants. Champion de 2012 à 2014, l'As du Piano Transport tente de reprendre sa couronne après avoir complété la Classique en troisième position l'an dernier.

Non loin derrière, la lutte s'est avérée très chaude alors que Gervais Auto (4h50m37s) a devancé de justesse, par deux petites secondes, les champions en titre de Hockey Lemay (4h50m39).

Les Spartiates, de Trois-Rivières, ainsi que Clinique Stratégie Santé, de Shawinigan, ont complété le top-5 de cette épreuve qui comprend 12 équipes.

La deuxième étape sera lancée dimanche matin en amont du pont de la rivière Matawin et mènera les rameurs jusqu'à la Promenade Saint-Maurice, à Shawinigan. L'arrivée des premières embarcations est prévue vers 14 h.

Comme c'est la coutume, les athlètes couronneront leur descente de la rivière Saint-Maurice, lundi après-midi, à l'île Saint-Quentin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer