Une lourde commande pour Pellerin et Blais

Les champions en titre Mathieu Pellerin et Guillaume... (François Gervais)

Agrandir

Les champions en titre Mathieu Pellerin et Guillaume Blais auront fort à faire pour conserver la coupe McCormick.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) À pareille date l'an dernier, alors que tous les regards étaient tournés vers eux, Mathieu Pellerin et Guillaume Blais avaient livré la marchandise en soulevant pour la première fois de leur carrière la coupe McCormick. Un an plus tard, c'est à nouveau dans le rôle de favoris qu'ils mettront leur canot à l'eau samedi matin à La Tuque, attendus de pied ferme par un peloton aux dents longues pour cette 83e édition de la Classique internationale de canots de la Mauricie.

«C'est certain qu'il y a une certaine pression pour défendre notre titre. Mais c'est une bonne pression. On veut évidemment conserver la coupe, sauf qu'il y a de très bonnes équipes sur la ligne de départ. La course est ouverte à plusieurs. Chose certaine, on a mis les efforts nécessaires pour demeurer champions!», mentionne Blais, dont l'équipe avait remporté l'épreuve 2015 avec une avance de deux minutes devant Nick Walton et Ryan Halstead.

Vainqueurs de la General Clinton Canoe Regatta, à Cooperstown dans l'État de New York, en lever de rideau de la Triple couronne, Pellerin et Blais ont ensuite été surpris au mois de juillet lors de l'épreuve du Michigan, terminant en troisième place au terme d'un effort de près de 15 heures. «Nous étions contents de notre troisième position, mais il faut admettre que les deux premières équipes nous ont botté le derrière!», souligne Blais, qui a soufflé 30 bougies cette année.

Pour sa part victime d'un blessure à quelques semaines de la Classique l'an dernier, Pellerin est demeuré en santé tout l'été, ce qui lui a permis d'obtenir un entraînement plus adéquat avec son partenaire. «La préparation a été super. On a connu une très bonne année, on n'a pas eu de contre-performance. C'est vrai que nous sommes restés sur notre appétit au Michigan, mais on a appris de ça. On aborde la Classique en confiance.»

La voie libre

Pour une deuxième année consécutive, le redoutable duo de Steve Lajoie et Andrew Triebold - champion en 2004 et de 2008 à 2014 - ne sera pas en lice, ouvrant ainsi la porte à plusieurs équipes prétendantes. «Ensemble, Andy et Steve sont dans un monde à part. Maintenant qu'ils ne rament plus ensemble, tout le monde a envie de s'entraîner encore plus fort pour gagner. La porte est ouverte et le calibre grimpe tranquillement», soulève Guillaume Blais.

En ouverture de la 83e édition de la Classique, la première étape entre La Tuque et Trois-Rives devrait d'ailleurs donner un bon aperçu de la lutte qui se dessinera en tête. L'an dernier, cinq canots avaient réussi à se détacher de la masse et les spectateurs avaient eu droit à une fin de parcours endiablée au pont de la rivière Matawin alors qu'une petite seconde avait séparé les embarcations de Pellerin et Blais ainsi que celles des frères Jimmy et Tommy Pellerin.

«La première étape donne généralement une bonne indication des cartes pour le week-end», admet Blais. «Mais l'an dernier, ça s'est surtout joué à la deuxième étape. C'est là qu'on a consolidé notre avance», ajoute son coéquipier Pellerin.

Une nouvelle ère pour la Classique

La Classique internationale de canots de la Mauricie entrera officiellement dans une nouvelle ère à compter de samedi alors l'épreuve sera retransmise pour la toute première fois en direct sur Internet.Grâce à un partenariat avec l'entreprise Obvious C, propriété du Shawiniganais et ancien canotier Alexandre Casabon, les internautes pourront regarder le déroulement de l'épreuve-reine du C2, depuis La Tuque jusqu'à Trois-Rivières. En tout, huit personnes travailleront à la retransmission des images des participants via la page internet de la Classique (www.classiquedecanots.com) dès samedi matin 9 h 30 au départ du Quai Dénommée-Goyette. Des commentateurs veilleront aussi à la description de la course afin d'informer les internautes sur les différents développements et classements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer