Stéphane Boileau dg de la Classique de canots

Président de la Classique de canots depuis deux... (François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Président de la Classique de canots depuis deux ans, Stéphane Boileau portera à partir de maintenant le chapeau de directeur général de l'événement. Selon les chiffres dévoilés mercredi, le budget d'opération est passé de 130 000 $ à 430 000 $ en l'espace de deux ans.

François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) À la présidence du conseil d'administration depuis deux ans, Stéphane Boileau vaquera désormais aux tâches de directeur général de la Classique internationale de canots de la Mauricie.

L'organisme en a fait l'annonce mercredi, à l'hôtel de ville de Shawinigan. Yvon Laplante, longtemps associé à Boileau dans les activités du Maquisart il y a plusieurs années, prend le relais comme président du CA. Céline Déraspe (adjointe à la direction et responsable des communications) et Caroline Lapointe (adjointe administrative) s'ajoutent à l'équipe de la permanence de Boileau.

Jeannie Perron (ventes et commandites) et Steve Frigon (directeur de production) compléteront les cadres de ce regroupement. L'an dernier, la Classique ne misait sur aucune personne à la permanence.

«Le budget d'opération est passé de 130 000 $ à 430 000 $ en l'espace de deux ans», note Boileau, qui mentionne que le nombre de partenaires a bondi au cours de cette période, passant d'une dizaine à 60 en 2016. «On vise à en avoir au-dessus de 100 d'ici deux ans.»

Mais pour réaliser leurs idées de grandeur, les dirigeants se devaient d'établir une permanence forte, enchaîne le nouveau DG. «Le domaine de l'événementiel a évolué au tournant du millénaire et la Classique doit faire la même chose si elle désire s'imposer comme un véritable rendez-vous international. Le Festival d'été de Québec, le Festival de jazz de Montréal et la Coupe Rogers sont des bons exemples de professionnalisation du secteur des événements.»

En ce sens, un important partenariat médiatique pourrait être divulgué prochainement, sinon en 2017.

Petite séduction

En plus d'avoir présenté l'image de marque du populaire rendez-vous de canot long parcours pour l'édition 2016, Stéphane Boileau et son équipe ont dévoilé quelques nouveautés, dont un partenariat avec Les Villas champêtres - La Mélèzière de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Le site accueillera 20 équipes de C2 en provenance de l'extérieur et ce, tout à fait gratuitement. 

L'objectif avoué consiste à bonifier la présence des canotiers de l'extérieur de la Mauricie afin d'augmenter le nombre des participants en vue de la 82e Classique. «Et ce ne sera pas notre dernière promotion pour attirer les visiteurs. La situation économique nous force à développer des idées pour amener encore plus de monde sur la rivière.»

Villemure retombe en enfance

Homme d'affaires bien connu à Shawinigan, Claude Villemure a également pris part au point de presse, lui qui s'associe au Défi Réjean-Huard, une activité permettant à des personnes avec des limitations physiques ou psychologiques de participer à une petite course aux côtés d'un canotier.

«La Classique, je n'y allais même plus, je ne sentais plus cet enthousiasme d'autrefois et j'entendais plusieurs plaintes en provenances des canotiers. Pourtant, je n'en manquais pas une quand j'étais petit! Mais depuis que Stéphane s'implique, je pense que le climat a changé. Juste de vouloir en faire un événement régional rassembleur, en misant autant sur La Tuque que Shawinigan et Trois-Rivières, ça en dit long sur la volonté des dirigeants.»

Encore les bateaux dragons

Les bateaux dragons seront également de retour sur la rivière pendant les célébrations, mais deux fois plutôt qu'une.

En plus du Défi entreprise du dimanche, une compétition amicale, une activité de niveau provincial se tiendra à Shawinigan la veille. On estime que 800 rameurs pourraient visiter la Mauricie en cette occasion.

«Nous sommes fiers du partenariat avec le bateau dragon, parce que ça ressemble au rabaska, ça peut donner la piqûre à certaines personnes de faire le saut en R9, pour les courses de type marathon comme la Classique», avance Boileau.

D'autres annonces, celles-ci concernant le rabaska (R9) et le kayak (K2), devraient être dévoilées au cours des semaines à venir. D'ici là, les canotiers du C2 peuvent déjà remplir leur formulaire d'inscription pour la Classique, prévue du 2 au 5 septembre. L'an passé, il avait fallu attendre à la fin juin pour retrouver les documents en ligne.

Carnet de notes

Pendant son allocution, Stéphane Boileau a répété à quelques reprises que la Classique se voulait un événement rassembleur de toute une région. Le maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Luc Dostaler, prenait d'ailleurs place dans la salle du conseil de l'hôtel de ville de Shawinigan... non loin de Michel Angers. Le débat sur les services supralocaux a bien sûr été mis en veilleuse, le temps de cette rencontre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer