L'aisance déconcertante de Joe Shaw

Kurt Kuehnel et Joe Shaw ont facilement croisé... (Photo: Vincent Gauthier)

Agrandir

Kurt Kuehnel et Joe Shaw ont facilement croisé le fil d'arrivée en premier samedi en K2.

Photo: Vincent Gauthier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rives) Il y avait une visage bien connu des amateurs de la région pour la première présentation de l'épreuve de kayak à deux à la Classique internationale de canots de la Mauricie. Comptant une trentaine de participations en C2, l'Américain Joe Shaw a survolé la rivière Saint-Maurice hier après midi en compagnie de son bon ami Kurt Kuehnel.

Joe Shaw compte plus d'une trentaine de participations... (Photo: Vincent Gauthier) - image 1.0

Agrandir

Joe Shaw compte plus d'une trentaine de participations à la Classique mauricienne en canot.

Photo: Vincent Gauthier

Le duo du Massachussetts, aura eu besoin de 4:41:20 pour boucler les 75 kilomètres de la première étape. Le plus déconcertant dans tout ça, c'était de voir l'aisance avec laquelle Shaw et son partenaire - âgés respectivment de 61 et 54 ans - sont débarqués de leur kayak au terme de l'épreuve.

À les voir aller, ils auraient pris 75 autres kilomètres! «Je me sentais très bien. C'était une journée magnifique, a mentionné Shaw. Ça va beaucoup plus vite en K2 qu'en C2. On dirait même que c'est plus facile, même si c'est plus compliqué au niveau de l'équilibre.»

L'an dernier, Shaw devait prendre part à la course de K2 mais puisqu'elle avait été annulé, il s'était inscrit en C2 au dernier instant. Son coéquipier n'avait que des éloges à formuler à son endroit, à sa sortie de l'eau. «Joe a encore été régulier comme une horloge. C'est un honneur de pouvoir pagayer à ses côtés», a souligné Kuehnel.

Au fil d'arrivée, il aura fallu attendre 18 minutes avant de voir l'équipe de deuxième position se pointer, celle des Ontariens Darryl et Rory Bohm.

Quant au tandem tout régional, composé du Trifluvien Alec Myles et du Shawiniganais Olivier Lamarche, c'est en troisième position qu'on le retrouve. Pour ces deux membres du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières, il s'agissait de tout un défi lors de cette première étape. Habitués à des épreuves de 200 et 1000m, les kayakistes n'avaient pas goûté à des sorties plus longues que six kilomètres.

On peut comprendre que la tâche de 75 km apparaissait donc énorme. La bonne nouvelle, c'est qu'ils peuvent dire mission accompli pour cette première tranche de trois difficiles journées!

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer