Mathieu St-Pierre nommé ambassadeur honorifique de la Classique

Stéphane Boileau a dévoilé avec joie que Mathieu... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Stéphane Boileau a dévoilé avec joie que Mathieu St-Pierre sera nommé jeudi ambassadeur honorifique de la Classique internationale de canots de la Mauricie.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Même s'il ne sera pas du départ de la 82e édition de la Classique internationale de canots de la Mauricie, Mathieu St-Pierre sera omniprésent ce week-end sur la rivière Saint-Maurice.

Devenu bien malgré lui un exemple de ténacité et de courage de l'événement, après avoir été victime d'un accident de travail en forêt où il a frôlé la mort et qui lui a coûté l'usage de ses jambes en février dernier, le Shawiniganais de 27 ans sera nommé jeudi ambassadeur honorifique des canotiers québécois par les dirigeants de la Classique.

Mercredi, le principal intéressé était visiblement fort touché par cette attention lorsque Le Nouvelliste l'a contacté. «C'est trop, comme honneur. Ils pensent trop à moi. Je me sens gêné de voir qu'ils en font autant pour moi et qu'ils ont autant confiance en moi. Ça va être une grande fierté pour moi de remplir ce rôle, car je veux appuyer la Classique à 100 %», a commenté celui qui a terminé troisième à l'édition 2014 de la Classique en compagnie de l'Américain Ryan Halstead, à moins de 10 minutes des indétrônables vainqueurs.

Au conseil d'administration de la Classique, on raconte ne pas avoir eu à discuter bien longtemps avant de décider de faire une place à St-Pierre à l'avant-plan de l'événement.

«Il sera un ambassadeur extraordinaire. Mathieu est un exemple détermination pour les jeunes et pour tout le monde. Il continue à penser canot sans arrêt, il suit les courses avec beaucoup d'attention. C'est une fierté pour nous de l'avoir à nos côtés», a souligné le président de la Classique, Stéphane Boileau.

En plus de rencontrer les canotiers à l'arrivée de différentes étapes, dont les sprints présentés à La Tuque demain, St-Pierre prononcera également un discours à l'occasion du souper des participants. Il assurera également le lien entre les canotiers et les responsables de l'événement.

RAVITAILLEUR ÉGALEMENT

Évidemment, c'est avec un immense pincement au coeur que St-Pierre regardera ses amis se disputer les honneurs de la rivière Saint-Maurice. Il ne sera toutefois pas bien loin de l'action puisqu'il agira comme ravitailleur pour quelques équipes. «Ça va me faire mal de regarder les gars ramer. Plus la Classique approche, plus j'ai de la difficulté à dormir. Mais en même temps, je ne peux pas m'empêcher d'aller voir ça, alors je vais donner un coup de main», souligne celui qui accueille également des compétiteurs américains chez lui pendant le week-end de la Classique.

Par ailleurs, la tâche d'ambassadeur auprès des canotiers américains a été confiée à Yves Cartier, un Trifluvien d'origine résidant en Floride depuis plusieurs années. Ce dernier est bien connu dans le monde du canot long parcours pour avoir participé à plusieurs occasions à la Classique internationale de canots de la Mauricie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer