D'Aoust et Yan se chargent des Sags

En compagnie de Dennis Yan, le vétéran Alexis... (Collaboration spéciale Jean Levasseur)

Agrandir

En compagnie de Dennis Yan, le vétéran Alexis D'Aoust a animé la fête vendredi soir au Centre Gervais Auto avec deux buts et deux passes.

Collaboration spéciale Jean Levasseur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Photo: Francois Gervais14/09/16. TR, Journal. Bloc photo Felix St-Aubin
Félix St-Aubin
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les partisans des Cataractes de Shawinigan qui ont bravé le froid glacial ont été réconfortés d'une victoire sans équivoque de 6-1 de leurs favoris aux dépens des Saguenéens de Chicoutimi, vendredi, au Centre Gervais Auto.

Comme ce fut le cas lors du séjour en Abitibi, Dennis Yan a mis son empreinte sur le triomphe. Auteur de quatre buts et de deux mentions d'aide à ses deux dernières sorties, l'Américain a ajouté cinq points au compteur, dont un filet.

Les partenaires de trio de Yan, Alexis D'Aoust (2-2), de retour au jeu après une absence de cinq rencontres, et Samuel Asselin (1-2), ont également tiré leur épingle du jeu avec deux et une réussites, respectivement.

La première unité des Cataractes a bouclé sa soirée de travail avec 4 buts et un total de 12 points. Un scénario qui a ravi l'entraîneur-chef.

«Le fait de jumeler Yan et D'Aoust sur le même trio change un peu la donne. Ce sont des occasions qu'on n'avait pas lors des dernières semaines parce qu'il nous manquait plusieurs joueurs», explique Claude Bouchard.

L'instructeur des Cataractes a établi un parallèle entre les deux duels du dernier week-end et l'affrontement contre les Saguenéens.

«C'est sûr que je suis content de la façon dont on a joué. Ça s'apparentait un petit peu au voyage en Abitibi. Il ne fallait pas changer la façon de jouer même si on revenait à domicile, il fallait continuer à travailler très fort», renchérit-il.

Il s'agit d'un troisième gain d'affilée pour les hommes de Bouchard. L'heureuse séquence est à l'antipode de celle de leurs rivaux de la division Est, eux qui ont subi un septième revers de suite (0-5-1-1).

Se tirer dans le pied

Amputés de leur meilleur attaquant, Nicolas Roy, prêté à Équipe Canada junior, les Saguenéens ne se sont assurément pas facilité la tâche. La troupe de Yanick Jean, bien discrète en attaque cette saison, a vu les locaux s'offrir une priorité de deux buts avant le milieu de l'engagement initial.

D'Aoust a tôt fait de faire sentir sa présence. Dès les premières minutes de jeu, le cocapitaine s'est signalé à l'aide d'un tir sur réception qui n'a laissé aucune chance au gardien Xavier Potvin. La glace était brisée, et la débandade saguenéenne enclenchée.

«Ça a bien été, j'étais vraiment anxieux pour ce match vu que ça faisait longtemps que je n'avais pas joué. J'ai joué avec deux bons joueurs aujourd'hui, on se complétait bien, on faisait les jeux simples et ça c'est super bien passé», confie le vétéran.

Mathieu Olivier et Jonathan Deschamps se sont aussi servi une part du gâteau en participant au festin offensif.

Peu sollicité, Mikhail Denisov a pris les choses en main pour tenir au silence les visiteurs et couper court aux aspirations d'une remontée. Le portier russe, qui effectuait un septième départ consécutif, a repoussé 17 des 18 frappes dirigées vers sa cage.

Jérémy Groleau a pour sa part été le seul membre du camp adverse à résoudre l'énigme moscovite.

Denisov reprendra du service samedi, au Centre Vidéotron, face aux Remparts de Québec. Bouchard pourra compter sur la présence de Samuel Girard, qui renouera avec ses coéquipiers après avoir manqué à l'appel lors des trois derniers duels en raison d'une suspension.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer