Troisième revers d'affilée pour les Cataractes

Les Cataractes ont subi un troisième revers d'affilée,... (Le Droit)

Agrandir

Les Cataractes ont subi un troisième revers d'affilée, mercredi soir à Gatineau.

Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Gatineau) Invincibles en début de saison, les Cataractes forment depuis deux semaines une équipe bien vulnérable. Mercredi au centre Robert-Guertin de Gatineau, les équipiers de Claude Bouchard ont encaissé un troisième revers d'affilée - et un quatrième en six matchs - en s'inclinant 4-3 devant les Olympiques de Gatineau.

Ces derniers ne l'ont pas facile depuis l'ouverture des barrières, ils étaient coincés au dernier rang du classement général avant d'affronter les meneurs de la division Est. Ils ont toutefois été récompensés mercredi par leur volonté à déployer une énergie contagieuse pour couper temps et espace à leurs puissants rivaux.

Les Tigres ont eu du succès avec cette recette dernièrement, copiée par les Voltigeurs, l'Océanic et maintenant les Olympiques. Les Cataractes n'ont pas reculé le long des rampes mais leurs gros canons ont eu beaucoup de mal à générer de l'offensive.

Les Cataractes auraient quand même pu repartir de l'Outaouais avec au moins un point. En déficit 3-1 après 40 minutes, alors qu'ils n'avaient que 12 lancers au cadran, ils ont créé l'égalité sur leurs trois premiers tirs en troisième. Deux buts chanceux, la rondelle déviant sur un rival dans l'enclave, mais les visiteurs n'ont évidemment pas craché sur ces filets qui remettaient les cadrans à zéro! 

Même qu'ils ont ensuite connu leurs meilleurs moments de la soirée. Les Olympiques leur ont toutefois fait mal dans la dernière minute de jeu en capitalisant sur un surnombre à trois contre deux. Matthew Thorpe a battu le repli défensif de Mathieu Olivier avant de diriger la rondelle dans la partie supérieure derrière Mikhail Denisov, une scène qui a fait la différence au terme de 60 minutes enlevantes.

«On avait la rondelle en territoire offensif dans la dernière minute de jeu. Ça ne prend pas la tête à Papineau pour garder un attaquant en haut de zone. On ne l'a pas fait, on n'a pas voulu penser défensif. On a préféré prendre une chance et ça nous a coûté cher», pestait Claude Bouchard.

«C'est plate, on aurait mérité un meilleur sort. La première période a été moyenne mais on s'est amélioré au fil de la soirée. La troisième a été notre meilleure période. Jusqu'à cette mauvaise décision en fin de match.»

Bouchard convenait aussi que ses ténors en avaient arraché, contrairement à ceux des Olympiques qui ont été très visibles.

«Je l'ai dit et je le répète, ce n'est pas une équipe de dernière place. C'est une question de temps avant que les Olympiques ne remontent au classement. Trenin et Abramov ont utilisé leur vitesse. De notre côté, c'est l'une de ces périodes où ça fonctionne moins offensivement. Ça arrive à tous les clubs. L'important quand ça arrive, c'est de simplifier le jeu et d'amener des rondelles au filet. C'est clair qu'on ne l'a pas assez fait. »

Dans l'autre vestiaire, Mario Duhamel accueillait le gain avec fierté. «Pour battre une équipe de tête comme les Cataractes, on le savait que ça prendrait 60 minutes d'intensité. On a été malchanceux sur les deux derniers buts des Cataractes, nous avons nous-mêmes marqué ces buts. Par contre, ça nous a pris cinq-six minutes par la suite pour accepter ça, il faut apprendre à se remettre beaucoup plus rapidement que ça», proposait Duhamel.

Samuel Guilbault, Brandon Gignac et Alexis D'Aoust ont inscrit les filets des Cataractes. La réplique est venue des bâtons de Thorpe, Austin Eastman, Daniel Del Paggio et Yakov Trenin, qui a dû passer environ la moitié du match sur la glace!

Outre la défaite, cette soirée en Outaouais pourrait être coûteuse pour les Cataractes, qui ont vu Cavan Fitzgerald tomber au combat en première période. Bouchard n'était pas très optimiste dans ce dossier. «On en saura plus demain quand il aura passé une résonnance magnétique mais je suis obligé de te dire que ça ne regarde pas bien.»

Les Shawiniganais vont maintenant se préparer à affronter l'Océanic à Rimouski vendredi. L'Océanic s'est incliné 6-3 à domicile mercredi soir.

Carnet de notes

Steve Larouche a été expulsé en fin de match, après avoir dit sa façon de pensée aux officiels. Il est vrai que ces derniers ont connu une soirée difficile...Comme les autres vedettes de l'équipe, Samuel Girard tourne au ralenti depuis quelques matchs mais il a quand même amassé un point dans un 13e match de suite, ce qui égale un record d'équipe pour un défenseur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer