Trop peu trop tard

Envoyé dans la mêlée pour la première fois... (Olivier Croteau)

Agrandir

Envoyé dans la mêlée pour la première fois cette saison, le gardien Anthony Dumont-Bouchard a connu un fort match pour les Voltigeurs.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) L'appétit au hockey, c'est un puissant levier. Il peut venir à bout du talent et de la maturité. Il peut même écarter la fatigue au passage! Les Voltigeurs en ont fait la démonstration vendredi soir, en surprenant les Cataractes 5-3 à Drummondville.

Qui aurait parié sur les locaux avant la première mise en jeu? Ils n'avaient gagné que deux de leurs 10 derniers matchs. Et ils revenaient à peine d'un séjour en Abitibi. Leur pilote Dominique Ducharme semblait envoyer le gardien Anthony Dumont-Bouchard dans la fosse aux lions, lui qui en était à un premier départ en sept mois! Le portier des Voltigeurs a d'ailleurs cédé sur le premier tir des Cataractes, un revers d'Alexis D'Aoust qui s'est réfugié dans la lucarne.

Le reste de la soirée revient au désir, plus particulièrement à celui des Rouges de défier leurs puissants visiteurs. Privés de temps et d'espace, les Cataractes ont bien mal réagi. Il y a eu des revirements, des pénalités, de l'individualisme. Irréprochable depuis le début de la saison, la recrue Zachary Bouthillier a de plus mal paru sur deux des trois buts qu'il a accordés, ce qui a incité Claude Bouchard à le sortir du match en fin de première.

Tirant de l'arrière 3-2 après 20 minutes, les Cataractes ont été encore plus mauvais en deuxième. Sans un Mikhail Denisov au sommet de son art, les locaux auraient noirci la feuille de pointage pas mal plus souvent. Denisov a transporté ce pointage intact jusqu'en troisième, un petit miracle.

Ses coéquipiers ont alors flairé l'occasion de sauver leur soirée. Beaucoup plus intense en troisième, les Shawiniganais ont provoqué l'égalité 3-3 sur un tir de Dennis Yan. Une scène qui n'a rien changé à l'engagement des Rouges, récompensés trois minutes plus tard par le filet gagnant de Joey Ratelle. La grosse attaque des Cataractes a bien tenté de recréer l'égalité en fin de troisième, mais les Voltigeurs ont tenu le coup jusqu'à ce que William Poirier ne termine le travail dans un filet désert.

«On peut bien virer la soupe à l'envers autant que l'on veut, la réalité c'est que nos rivaux ont travaillé plus fort que nous», pestait Claude Bouchard. 

«Ça fait quatre matchs que c'est comme ça. On vit une période de succès, les gars semblent dans une zone de confort actuellement. On a réussi à gagner deux de ces quatre matchs et on vient de se faire prendre une deuxième fois la main dans le sac. Ça résume pas mal la soirée.»

Quelques pénalités d'indiscipline ont aussi été remarquées chez l'équipe qui a été devancée au classement général par les Huskies. 

«Ça va avec le reste. On néglige des détails, on se fait battre à un contre un et on réagit mal. Nous sommes trois entraîneurs d'expérience, on voit tous la même chose. Le directeur-gérant est sur la même longueur d'onde. On martèle toujours le même message, peut-être qu'il passait un peu moins dernièrement avec nos victoires. Peut-être que cette défaite va nous permettre de nous remettre sur la track

Dans l'autre vestiaire, Dominique Ducharme cachait mal sa fierté. 

«Je trouvais qu'on jouait bien dernièrement, mais qu'on n'obtenait pas les résultats qu'on méritait. Il fallait continuer de bâtir sur nos bons coups et être allumés, car on affrontait l'une des bonnes équipes de la ligue. Or les gars ont répondu avec l'un de nos meilleurs matchs de l'année. On a enlevé du temps et de l'espace aux meilleurs joueurs de l'autre côté. Quand tu fais ça, tes chances de succès augmentent», faisait valoir Ducharme. «J'ai aimé notre façon de gérer le match. On est en train d'apprendre à gagner, d'apprendre à jouer quand le pointage est serré. Ce fut une très belle performance.»

Outre D'Aoust, Mathieu Olivier et Dennis Yan ont marqué pour les Cataractes, qui subissaient un troisième revers en 16 matchs. Alex Barré-Boulet a pour sa part dirigé l'attaque des vainqueurs avec un but et deux passes. Malgré son brio, c'est Denisov qui a hérité de la défaite, puisque les Cataractes avaient réussi à créér l'égalité en troisième.

Les équipiers de Claude Bouchard retrouveront leurs partisans samedi après-midi, alors que l'Océanic de Rimouski s'arrêtera sur l'avenue Jacques-Plante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer