Deux périodes ont suffi aux Cataractes

Cavan Fitzgerald (55) et Samuel Bucek ont respectivement... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Cavan Fitzgerald (55) et Samuel Bucek ont respectivement récolté deux et trois points dans la victoire des Cataractes.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Rossés 6-0 à domicile par les Cataractes il y a deux semaines, les Remparts ont offert une bien meilleure opposition mercredi soir au Centre Gervais Auto. Le résultat final a toutefois été le même, les deux points ont été empochés par les Shawiniganais grâce à un gain de 4-2.

C'était un 13e gain en 15 sorties pour les hommes de Claude Bouchard. Un gain qui a été acquis grâce à deux périodes sans reproche, la première et la troisième. Entre les deux toutefois, les talentueux locaux ont décidé de sortir la dentelle et ils ont donc aidé les visiteurs à revenir dans le match.

Ces derniers tiraient de l'arrière 2-0 après 20 minutes, les dégâts faits par les bâtons de Brandon Gignac et Samuel Bucek sur deux séquences où Evgeny Kiselev a mal paru. Le gardien des Remparts a toutefois gardé son équipe dans le match en début de deuxième avec un arrêt miraculeux aux dépens de Dennis Yan et il a été récompensé par les filets de Philipp Kurashev et Dmitry Buynitskiy, qui ont remis les cadrans à zéro.

En troisième toutefois, les Cataractes ont repris le contrôle du match. Ils ont bloqué l'accès à Mikhail Denisov, brillant dans la première portion du match. Et ils ont réussi à se détacher à l'autre bout de la patinoire en déjouant Kiselev deux autres fois. Le but gagnant a été enfilé par Samuel Asselin après une autre mise en jeu remportée par les Cataractes. Bucek a complété le travail avec son deuxième du match.

«J'ai aimé deux périodes sur trois. La dernière fois, ça s'était terminé 6-0, peut-être que les gars ont cru que ça se passerait de la même façon vu que c'était 2-0. Malheureusement, ce fut le festival du revirement en deuxième, on essayait des choses trop compliquées. C'est du hockey junior, le rythme peut changer plusieurs fois au cours d'une soirée.»

«J'ai aimé par contre notre façon de revenir, on n'a rien donné ou à peu près en troisième. Quand on respecte notre identité comme on l'a fait en première et en troisième, de belles choses nous arrivent», faisait valoir Bouchard, qui notait comment son club s'est refermé comme une huître après avoir repris les devants en troisième. 

«On a joué plusieurs matchs à bas pointage depuis le début de la saison, on voit qu'il y a une progression dans notre jeu quand nous avons une courte avance.»

Le pilote des Cataractes a ensuite eu de bons mots pour Bucek, deuxième recrue la plus productive de la LHJMQ avec 17 points en 15 matchs. 

«De façon générale, on ne peut pas lui reprocher grand-chose depuis le début de la saison. C'est un gars qui a amélioré à la fois sa défensive et ses habitudes de travail. Il ne faut pas oublier qu'il n'a que 17 ans, c'est un gars qui va continuer de progresser.»

Bucek ne demande pas mieux! 

«L'important pour moi, ce sont les résultats d'équipe. Je crois que l'entraîneur m'aime bien, il me fait toujours jouer sur les deux premiers trios. Peu importe avec qui je joue, la chimie est excellente sur la glace et dans le vestiaire. J'essaie simplement d'aider l'équipe et de devenir un meilleur joueur chaque jour», soulignait le gros attaquant.

L'autre vedette individuelle de la soirée, c'est Mikhail Denisov. Il a fait face à 24 tirs, dont 11 dangereux. Sa mitaine a façonné quelques bijoux et avec une marque de 2-2, son calme a semblé rassurer ses coéquipiers. 

«J'essaie simplement de profiter de chaque match», disait le gardien de 18 ans, qui a adressé quelques mots en français à la foule après avoir été choisi la première étoile. «J'ai appris ça à l'école! Les gens ont semblé apprécier...»

Chez les Remparts, Boucher s'encourageait avec le fait que le fossé s'est rétréci considérablement entre son club et les meneurs au classement général. Avec un peu de chance, les visiteurs auraient pu amener ce match en prolongation. 

«On a peut-être connu un mauvais départ mais pour le reste, ça s'est bien passé. C'est la façon de se comporter de notre équipe», soulignait le pilote, qui avait vu ses hommes coller cinq matchs de suite sans perdre en temps réglementaire avant de s'arrêter en Mauricie.

Les Cataractes vont disputer leur prochain match face aux Voltigeurs à Drummondville vendredi soir, eux qui ont plié l'échine 5-4 à Val-d'Or mercredi. Après un excellent départ, la bande à Dominique Ducharme n'a gagné que deux de ses 10 derniers matchs. Le week-end des Cataractes sera complété par un affrontement avec l'Océanic de Rimouski samedi après-midi au Centre Gervais Auto.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer