Plus compliqué que prévu

Zachary Bouthillier est toujours parfait après trois départs... (Olivier Croteau)

Agrandir

Zachary Bouthillier est toujours parfait après trois départs dans la LHJMQ.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Ce fut beaucoup plus compliqué que prévu pour les Cataractes, dimanche après-midi. Face à un club à bout de ressources, les équipiers de Claude Bouchard ont eu besoin de tout leur petit change afin de vaincre les Wildcats de Moncton 2-1.

Une victoire qui n'a certainement pas comblé l'appétit des quelque 3300 personnes réunies au centre Gervais Auto. Les Wildcats terminaient une pénible séquence sur la route de trois matchs en moins de 48 heures. Ils venaient de subir trois défaites d'affilée, accordant pas moins de 25 buts. Avec cinq défenseurs de 17 ans et un gardien qui montrait une efficacité à ,860, ça sentait un peu le carnage face à un club qui roulait à un train d'enfer au plan offensif.

Or ce scénario n'est jamais passé près de se matérialiser. Les Wildcats ont décidé de se camper en défensive, attendant parfois les locaux à quatre sur leur ligne bleue. Les Shawiniganais ont plusieurs fois tenté des manoeuvres individuelles, qui n'ont pas fonctionné. Même l'avantage numérique, diabolique depuis quelques temps, était en panne d'inspiration. Ajoutez un Keven Bouchard qui a été solide, et vous avez un match où il n'y avait pas un seul but de marqué après 40 minutes!

Ç'a pris une mise en jeu gagnée en zone ennemie par Samuel Asselin pour activer les choses en troisième. Cette rondelle est apparue directement sur la palette de Samuel Bucek, qui l'a aussitôt fait disparaître derrière Bouchard.

En déficit pour la première fois de la soirée, les Wildcats ont alors décidé d'en mettre un peu plus en attaque. Le jeu s'est ouvert un peu, et tant Bouchard que son vis-à-vis Zachary Bouthillier se sont mis en évidence. Puis, avec deux minutes à écouler au cadran, Dennis Yan a converti une lumineuse passe pour inscrire un but d'assurance... qui s'est matérialisé en but gagnant une minute plus tard quand Cameron Askew a privé Bouthillier d'un blanchissage. Ce fut le dernier fait saillant d'un match qui ne passera pas à l'histoire, mais qui porte à huit le nombre de victoires d'affilée des Cataractes.

Claude Bouchard ne faisait d'ailleurs pas la bouche fine, bien au contraire. «Ça l'air peut-être parfois facile de la galerie de presse mais ici en bas, au niveau de la glace, c'est une autre paire de manches. C'était un match-piège, on savait que les Wildcats allaient se resserrer en défensive. Il y a une nature humaine là-dedans. Il faut donner du crédit aux Wildcats et à leur gardien. Je peux dire aussi que nous avons accordé peu de chances de marquer. Offensivement, on a peut-être généré moins d'attaque mais la qualité de la glace était mauvaise. Ce n'est pas un manque d'effort», martelait le pilote des Cataractes, qui retenait davantage les progrès de son équipe à court d'un homme. 

«Pour la première fois depuis que je suis arrivé l'an dernier, je suis encouragé par ce que je vois. On est plus agressifs, on réalise des petits détails qui font la différence. C'est important de s'améliorer en désavantage numérique, on va en avoir besoin pour atteindre nos objectifs.»

Bouchard a ensuite félicité Bouthillier, qui est demeuré parfait en trois départs. «Ce n'est pas évident, ça faisait 18 jours qu'il n'avait pas gardé les buts. Il semblait nerveux en première mais par la suite, il a été très solide.»

Bouthillier a utilisé son ricochet vers ses coéquipiers. «Ils ont tellement bien joué devant moi. Je n'ai pas eu à affronter beaucoup de chances de marquer. J'étais content de revenir devant le filet, même si j'étais un peu stressé en première période. Je comprends la situation, Mikhail Denisov a été très bon dernièrement. Tout ce que j'avais à faire, c'était de me préparer le mieux possible quand mon tour viendrait et dans l'ensemble, je suis content de ma performance.»

Dans l'autre vestiaire, Darren Rumble n'avait rien à reprocher à ses joueurs. «Tu ne peux pas être content quand tu perds. Mais ce que j'ai dit aux joueurs, c'est que nous gagnerons notre part de matchs si nous jouons toujours de cette façon. Contre une équipe aussi redoutable, j'ai trouvé excellente notre couverture en zone défensive.»

Carnet de notes

Les Cataractes vont disputer leur prochain match face aux Remparts mercredi au Centre Vidéotron à Québec... Gabriel Gagné a été laissé de côté lors du premier match des Sénateurs de Binghampton dans la Ligue américaine. Anthony Beauvillier a pour sa part disputé un deuxième match avec les Islanders dimanche, après avoir passé son tour samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer