Girard ramène les Mooseheads sur terre

Samuel Girard (94) a inscrit trois points dans... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Samuel Girard (94) a inscrit trois points dans la victoire de 6-3 des Cataractes sur les Mooseheads d'Halifax vendredi.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Il n'est peut-être pas encore prêt pour la grande ligue, mais Samuel Girard semble trop fort actuellement pour la LHJMQ! La Tornade de Roberval a engraissé sa récolte de trois autres points vendredi, conduisant les Cataractes à un gain de 6-3 aux dépens des Mooseheads d'Halifax.

Girard a eu besoin d'une petite période pour ramener les jeunes visiteurs sur terre. Les équipiers d'André Tourigny avaient gagné leurs cinq derniers matchs avant de servir de faire-valoir à l'espoir des Predators, qui a marqué deux des trois premiers buts de son club en plus de se faire complice de celui de Brandon Gignac. Après 20 minutes, les Cataractes menaient 3-1 et une fois coincés dans leur rétroviseur, les Mooseheads n'ont jamais pu s'en extirper.

À son premier match cette saison, le nouveau cocapitaine Alexis D'Aoust s'est lui aussi démarqué. Réuni à Gignac et la recrue Vincent Senez, D'Aoust a donné le ton au match dès sa première présence en testant Kevin Resop à deux reprises. Le gardien des Mooseheads - qui n'a rien à se reprocher vendredi - a résisté sur cette séquence infernale mais le trio s'est repris en fin de deuxième en confectionnant un tic-tac-toe à retardement que D'Aoust a habilement terminé.

L'autre fait saillant du match, c'est le décalage sur les unités spéciales entre les deux clubs. L'avantage numérique shawiniganais a produit deux autres buts pendant que le désavantage numérique blanchissait les Mooseheads en six tentatives. «Notre jeu en désavantage numérique, ça progresse. J'ai repris ça quand Joey (Bouchard) est parti et nous sommes plus agressifs. Je sais que Ron (Choules) voit les choses de la même façon que moi. Nous sommes plus durs à affronter. Notre jeu de puissance a aussi marqué dans des moments importants. C'est positif, on affrontait une bonne équipe. Oui, elle est jeune, mais elle est très talentueuse. Les Mooseheads seront forts longtemps», estimait Claude Bouchard. «Nous avons joué deux bonnes périodes sur trois. En deuxième avec l'avance, les gars ont arrêté d'appliquer certains détails, j'imagine que c'est un peu la nature humaine. Mais nous sommes revenus avec force en troisième. Nous sommes à la recherche de constance depuis le début de la saison, et nous avons gagné sept de nos huit matchs, alors ce n'est pas si mal», souriait le pilote.

Girard avait lui aussi le sourire facile. C'est parfaitement justifié, il est rendu à 10 points en trois matchs depuis son retour. À ce rythme, il va en inscrire 200 d'ici la fin du calendrier régulier! «Je ne regarde pas trop les statistiques. Ce que je sais, c'est que lorsque l'équipe joue bien et gagne, tout le monde en profite. On met l'accent depuis quelques matchs sur l'importance de partir fort et il faut rendre crédit à nos entraîneurs, ils nous préparent très bien», faisait valoir le jeune homme de 18 ans.

Gignac s'enthousiasmait de son côté de retrouver Alexis D'Aoust, avec qui il a fait mal paraître la défensive adverse pendant une bonne partie de la soirée. D'Aoust était utilisé à gauche vendredi, et les 3200 amateurs réunis au Centre Gervais Auto ont pu constater qu'il n'a pas eu trop de mal à s'ajuster! «Les bons joueurs peuvent évoluer à n'importe quelle position», faisait remarquer Gignac. «Je suis content de son retour, notre chimie a toujours été bonne à chaque fois qu'on a joué ensemble dans le passé. Notre jeu de puissance va très bien, on a deux unités très solides en mesure d'aller chercher des buts. Ça procure pas mal de momentum.»

Dans l'autre vestiaire, Tourigny concédait que sa troupe était un peu étourdie en première. «Nous sommes jeunes, les Cataractes sont à la fois rapides et expérimentés. Ça nous a pris un peu de temps à s'ajuster. Donnons le crédit aux Cataractes, ils ont joué un bon match. De notre côté, on a du mal sur les unités spéciales depuis le début de la saison.»

Outre Girard , Gignac et D'Aoust, Dennis Yan et Samuel Bucek ont touché la cible pour les vainqueurs, qui ont dominé 30-22 dans la colonne des tirs au but. Jumelée à la défaite des Huskies, cette victoire permet aux Cataractes de prendre possession du premier rang au classement général. Ne comptez toutefois pas sur Claude Bouchard pour sabrer le champagne. «Un championnat ne se gagne après 10 matchs! Depuis que je suis arrivé, on se concentre sur le processus et nous ne changerons pas d'idée ce soir! Quand tu fais les bonnes choses, généralement les résultats vont suivre.»

Carnet de notes

Il y avait beaucoup de dépisteurs au match vendredi, sûrement curieux de voir à l'oeuvre les deux premiers choix du dernier encan de la LHJMQ, Benoît-Olivier Groulx et Jared McIsaac. Même Craig Button, de TSN, était sur place...Alexis Gravel, qui a disputé une saison avec les Estacades bantam AA, était l'adjoint de Resop vendredi. Natif d'Asbestos, Gravel jouait en Ontario l'an dernier... Les Cataractes reprennent le boulot dimanche après-midi, en recevant la visite des Wildcats de Moncton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer