Girard de retour avec les Cataractes

Samuel Girard a été choisi au 47e rang... (PHOTO: LIGUE NATIONALE DE HOCKEY)

Agrandir

Samuel Girard a été choisi au 47e rang du dernier repêchage de la LNH.

PHOTO: LIGUE NATIONALE DE HOCKEY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Martin Mondou et Claude Bouchard doivent avoir poussé un gros soupir de soulagement tard lundi soir, lorsqu'ils ont appris qu'ils pourront récupérer les services de leur quart-arrière Samuel Girard, retranché chez les Predators de Nashville.

Choix de deuxième ronde en juin dernier, Girard ne rentre pas les mains vides du camp des Predators où il a fait sensation. Il a paraphé la semaine dernière son premier contrat professionnel, qui lui accorde le maximum de bonis permis par la convention collective de la LNH.

Il a aussi participé à deux matchs préparatoires, où il a dépassé les 20 minutes d'utilisation. Girard semblait être tombé dans l'oeil de l'entraîneur Peter Laviolette, qui l'a même jumelé à P.K. Subban lors du dernier match de l'équipe samedi. 

Girard avait survécu aux dernières coupes et il restait seulement neuf défenseurs à Nashville au moment où la Tornade de Roberval a été prévenu qu'il devait poursuivre son développement dans la LHJMQ.

«Il est resté un bon bout de temps à Nashville, c'est du précieux millage en banque pour lui et pour notre équipe. Maintenant, il ne faut pas le voir comme un sauveur, mais comme un gars qui s'en vient nous aider. C'est la nature humaine pour les gars qui reviennent des pros de parfois chercher à trop en faire, mais ils doivent se mouler à nous et non l'inverse. Fitzgerald, Yan et Gignac ont réussi cette transition, je suis convaincu qu'il n'y aura pas de problème non plus dans le cas de Samuel», raconte l'entraîneur-chef des Cataractes, Claude Bouchard.

Le retour de Girard provoque une congestion monstre à la ligne bleue. Il y a neuf défenseurs dans le vestiaire, dont sept vétérans. «On va jouer à sept défenseurs vendredi, je ne me vois pas laisser un vétéran de côté. Ce n'est pas l'idéal, mais c'est la situation en ce moment et on va composer avec.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer