Les Cataractes renversent l'Armada 5-3

Tommy Lemay et Mathieu Olivier ont uni leurs... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Tommy Lemay et Mathieu Olivier ont uni leurs efforts pour produire le but d'assurance.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Appelé en relève à Claude Bouchard, affaibli par une pneumonie, Steve Larouche a concocté une nouvelle recette de son cru mercredi soir, afin de tenter de réanimer une équipe qui n'allait nulle part offensivement.

Larouche a eu du pif au milieu du match, ses changements ont mené l'équipe à une remontée qui a transformé un déficit de 1-3 en une spectaculaire victoire de 5-3, empochée devant près de 3000 personnes au centre Gervais Auto. 

Les Shawiniganais se dirigeaient vers un tout autre scénario quand Larouche s'est interposé. Trois pénalités en première période avaient tué leur rythme, et le désavantage numérique avait encore une fois été bien généreux en accordant deux buts à l'Armada, qui s'était ainsi forgé une avance de 3-1. C'est alors que Larouche a modifié les combinaisons qui tenaient depuis deux matchs, et ces changements ont complètement modifié l'allure de la soirée. 

Meilleur attaquant de l'équipe lors du premier week-end, Samuel Asselin a repris ce rôle lorsqu'il a été réuni à Charles Taillon et Justin Bernier. Ce trio a amassé sept points mercredi. Tommy Lemay a quant à lui disputé son meilleur match depuis qu'il s'est joint à l'équipe l'an dernier. En plus de réussir un petit bijou en début de match, le gros Shawiniganais de 19 ans a aussi préparé deux filets lors de la remontée de son équipe.

«Nous avions besoin d'une étincelle»

«Je travaille en priorité avec les attaquants, je sais que Claude me fait confiance. Il m'a dit de m'amuser et c'est ce que j'ai fait. J'ai senti que nous avions besoin d'une étincelle, alors j'ai fait des changements. Notre début de match était difficile mais j'ai aimé nos cinq dernières minutes en deuxième et le message durant l'entracte, c'était qu'il fallait reprendre où nous avions laissé.

Les gars ont montré du caractère en troisième. Il y a des vétérans qui ont pris la parole dans le vestiaire, et on a vu le résultat. C'était beau à voir! Je sais qu'il nous manque plusieurs joueurs actuellement mais j'ai dit aux gars que ce n'était pas une excuse, et qu'il fallait travailler aussi fort que l'Armada. Le message a été bien capté», souriait Larouche, qui a savouré un premier gain dans la LHJMQ et qui a récupéré la rondelle du match, gracieuseté d'Asselin. Ce dernier a été élogieux envers lui. 

«Il nous a réveillés au deuxième entracte, son discours était bon! Il y a aussi eu la bagarre de Tommy Cardinal, qui n'a pas eu peur d'affronter un poids lourd de notre ligue (Morgan Adams-Moisan). Ajoute à ça les changements de trio et tout ça nous a aidés à virer le match de côté», analysait Asselin, qui a marqué un quatrième but en trois matchs depuis l'ouverture des barrières.

«Je vais tout faire pour ne pas que ça s'arrête! On a encore des gars chez les pros, on doit prendre la relève en équipe. Je veux juste contribuer aux succès de l'équipe.»

«J'essaie de créer des choses»

Le sourire d'Asselin était semblable à celui de Lemay, qui profite d'un temps de glace plus volumineux depuis le début de la saison pour prouver qu'il peut jouer dans cette ligue. 

«Je travaille fort, j'essaie de créer des choses», proposait Lemay avec modestie. «Je suis content pour lui, il travaille fort depuis longtemps pour progresser. Ce n'est pas un beau joueur, mais c'est un gars très efficace qui fait un paquet de petites choses sur la glace. Ce match-là, c'est bon pour sa confiance», affirmait Larouche.

Testé à 32 reprises, la recrue Zachary Bouthillier a empoché sa deuxième victoire d'affilée. Larouche a bien sûr félicité son portier de 6'2'', tout en assurant que le personnel hockey n'avait pas perdu confiance en Mikhail Denisov, confiné au bout du banc depuis deux matchs. Denisov avait pourtant été étiqueté gardien numéro un avant le début de la saison. 

«On aime nos deux gardiens. On a un plan pour eux et on s'en va avec ça.»

Dans l'autre vestiaire, Joël Bouchard ne cachait pas être irrité par sa fin de soirée. 

«C'est décevant comme résultat. On a joué trois matchs, on aurait pu les gagner tous les trois mais nous avons subi trois défaites. Il y a une leçon à tirer de ce début de saison», racontait le pilote de l'Armada Joël Bouchard. 

«Les gars travaillent, ce n'est pas le problème. Je les ai sentis nerveux en troisième, ils essayaient simplement de se défendre. Vrai que le troisième but des Cataractes a été chanceux, mais c'est le genre de chose qui arrive quand tu ne joues pas à ton plein potentiel. »

Asselin, Lemay, Mathieu Olivier, Simon Benoît et Charles Taillon ont inscrit les filets des vainqueurs, très opportunistes avec une récolte de cinq buts sur 18 tirs dirigés vers Francis Leclerc. Bouchard doit prier avec beaucoup de dévotion avant de se coucher le soir pour que les Panthers décident de renvoyer le vétéran gardien de 20 ans Samuel Montembeault dans le junior!

Carnet de notes

Dennis Yan est de retour à Shawinigan. Le franc-tireur a été retranché par le Lightning mercredi matin, quelques heures après avoir disputé son premier match chez les pros. L'Américain de 19 ans sera donc du match face à l'Océanic à Rimouski vendredi soir...

Coupable samedi d'une mise en échec jugée dangereuse par le préfet de discipline Raymond Bolduc, Gabriel Sylvestre a dû purger un match de suspension... C'est la recrue Renat Dadadzhanov qui a pris sa place dans la formation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer