Fitzgerald, Sylvestre et Olivier en renfort

Le retour de Cavan Fitzgerald est accueilli avec... (Photo: Francois Gervais)

Agrandir

Le retour de Cavan Fitzgerald est accueilli avec beaucoup de joie dans les rangs des Cataractes.

Photo: Francois Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Excellente nouvelle pour les Cataractes de Shawinigan à l'aube de la nouvelle campagne, Cavan Fitzgerald a appris mercredi soir que les Sharks le retournaient à Shawinigan pour écouler sa dernière année d'éligibilité chez les juniors.

Âgé de 20 ans, le défenseur américain est sous contrat avec les Sharks, ce qui rendait son retour en Mauricie bien improbable. Claude Bouchard a failli tomber en bas de sa chaise mercredi soir lorsque Le Nouvelliste lui a appris que son arrière étoile était en route pour rejoindre son équipe.«Je suis certain qu'il est un peu déçu, qu'il se voyait chez les pros cette année ou à tout le moins passer plus de temps en haut. Je comprends ce bout-là. Par contre, les Sharks représentent une excellente organisation, et ils ont sûrement des raisons pour justifier leur décision. Notre travail tout au long de l'année, ce sera de lui procurer les outils pour faire en sorte que l'an prochain, il soit prêt pour grimper cette marche», soulignait Bouchard.

«En retour, il fait évidemment des Cataractes une meilleure équipe. J'ai adoré le diriger l'an passé. Ce n'est pas seulement un bon joueur, c'est une bonne personne», confiait Bouchard à propos de l'ex-joueur des Mooseheads d'Halifax, qui fera ses débuts samedi face aux Saguenéens de Chicoutimi. 

C'est une bonne semaine pour Bouchard, qui a aussi obtenu la confirmation que les vétérans Mathieu Olivier et Gabriel Sylvestre, qui ont participé au camp des recrues, respectivement dans l'organisation des Predators de Nashville et des Penguins de Pittsburgh, participeront à la séance d'entraînement de l'équipe jeudi après-midi et pourront donc aider les Cataractes face aux Tigres de Victoriaville. 

«On n'est pas fâché de leur retour eux non plus, c'est certain!», soulignait Bouchard, qui a dû se débrouiller ces deux dernières semaines sans une dizaine de ses meilleurs éléments.

Autre bonne nouvelle, Charles Taillon a battu de moitié le diagnostic initial sur la durée de sa convalescence, et il a obtenu le feu vert pour endosser l'uniforme shawiniganais vendredi soir.

«C'est tout à son honneur, il a travaillé très fort pour revenir plus rapidement. Son retour va nous aider, c'est un gros bonhomme avec un certain potentiel qui peut devenir un bon gars de rôle pour nous. Il n'a pas beaucoup joué en fin de saison l'an dernier, mais il y a plus de place pour des gars comme lui cette année.»

Une trouvaille ontarienne?

L'Ontarien Dakota Miskolczi pourrait hériter d'un rôle similaire à celui de Taillon sur l'échiquier de Bouchard s'il est mesure de saisir sa chance.

Cet ontarien de 18 ans a disputé une poignée de matchs avec les Knights de London la saison dernière, et il a été réclamé il y a quelques jours au ballotage. Il a fait une bonne première impression samedi, dans le dernier match préparatoire de l'équipe perdu aux mains des Voltigeurs.

«Il a appliqué quelques bonnes mises en échec samedi. On lui a expliqué qu'on le voit dans une chaise de rôle, qu'il doit bien faire les petits détails. C'est tôt pour juger mais la première impression est positive», analyse Bouchard. 

Les Cataractes n'auront donc pas besoin de procéder à des rappels pour meubler leur alignement vendredi, Bouchard ayant sous la main 12 attaquants, huit défenseurs et deux gardiens.

Six joueurs sont toujours dans un camp professionnel, soit Anthony Beauvillier (Islanders), Dennis Yan (Lightning), Brandon Gignac (Devils), Samuel Girard (Predators), Alexis D'Aoust (Canucks) et Gabriel Gagné (Sénateurs).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer